Bécasseau à queue pointue

Calidris acuminata - Sharp-tailed Sandpiper

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Scolopacidés

  • Genre
    :

    Calidris

  • Espèce
    :

    acuminata

Descripteur

Horsfield, 1821

Biométrie
  • Taille
    : 22 cm
  • Envergure
    : 36 à 43 cm.
  • Poids
    : 39 à 114 g
Longévité

6 ans

Distribution

Distribution

Description identification

En plumage nuptial, exceptionnel en Europe, les plumes du dessus sont brun sombre avec de larges liserés roussâtres et blanc cassé. Couronne rousse. Sourcil clair s'élargissant en avant de l'œil. Cou et haut de la poitrine fortement tachetés de brun. Bas de la poitrine, haut du ventre et flancs marqués de chevrons sombres. En plumage hivernal, l'oiseau semble plus grisâtre, le cou et la poitrine sont moins intensément tachetés et les chevrons du ventre et des flancs ne sont pratiquement pas visibles. La calotte et le sourcil sont toujours bien visibles.
Les jeunes apparaissent roux (calotte, cou, haut de la poitrine, dessus). Les côtés et le devant du cou sont marqués de fines stries sombres assez peu apparentes.
La couleur des pattes varie du jaune au jaune-olive ou au gris-olive. Le bec, à peine de la même longueur que la tête est très légèrement recourbé vers le bas. Il est d'un gris-brun assez pâle.
Cette espèce est très proche du Bécasseau tacheté (voir cette fiche) qui a le bec (base jaunâtre) et le cou plus longs et dont la poitrine est d'un roux plus intense en tous plumages et, surtout, chez lequel cette teinte est nettement séparée du ventre blanc. En vol, les deux espèces sont très semblables. Les doigts dépassent très légèrement de la queue chez le Bécasseau à queue pointue, pas chez le B. tacheté.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Sharp-tailed Sandpiper,
  • Correlimos Acuminado,
  • Pilrito-acuminado,
  • Spitzschwanz-Strandläufer,
  • Hegyesfarkú partfutó,
  • Острохвостый песочник,
  • 尖尾滨鹬,
  • Siberische Strandloper,
  • Piro piro siberiano,
  • Spetsstjärtad snäppa,
  • Spisshalesnipe,
  • biegus ostrosterny,
  • pobrežník ostrochvostý,
  • jespák klínoocasý,
  • Spidshalet Ryle,
  • suippopyrstösirri,
  • ,
  • ウズラシギ,

Voix chant et cris

A l'envol, un "trit-trit" sec. Aussi un son plus musical "trrrt wiitiit" qui rappelle un peu certains cris de l'Hirondelle rustique.

Habitat

En période de reproduction, fréquente des milieux assez particuliers, toundra humide des zones de collines basses avec des marais à laîches et mousses. Hors des territoires de reproduction, devient au contraire très éclectique et fréquente pratiquement tous types de milieux humides, qu'ils soient d'eau douce, salée ou saumâtre.

Comportement traits de caractère

Le Bécasseau à queue pointue recueille sa nourriture sans s'arrêter de marcher, picorant sur le sol ou dans une eau peu profonde. Il circule souvent dans la végétation herbacée des bords de l'eau. Cette espèce peut être très confiante envers l'homme.
Le vol : Le vol est direct et rapide.

Alimentation mode et régime

Le Bécasseau à queue pointue a une alimentation très variée comprenant des insectes, des mollusques, des vers, des crustacés et de petites graines.

Reproduction nidification

La reproduction est parfois communautaire. Parades nuptiales spectaculaires et bruyantes. Les mâles émettent des crépitements secs que l'on ne retrouve chez aucun autre bécasseau.
Le nid est bien caché dans la végétation basse. Les pontes sont généralement de 4 œufs que la femelle couve seule, le mâle quittant le territoire avant les éclosions.

Distribution

Le Bécasseau à queue pointue a une aire de répartition réduite, située à l'extrême nord de la partie centre-orientale de la Sibérie. L'espèce hiverne de la Papouasie-Nouvelle-Guinée à la Nouvelle-Zélande et à la Nouvelle-Calédonie. Les migrations s'effectuent sur un très large front allant du lac Baïkal au Japon. Une cinquantaine d'individus ont été vus en Europe, dont environ la moitié dans les îles britanniques. En France, jusqu'en 2002, on ne connaît que cinq observations en Vendée (1972), Camargue (1999), Jura (2000), Ile-et-Vilaine et Pyrénées-Atlantiques (2001). Il semble que ce soient des individus qui se sont associés à des Bécasseaux tachetés dans leur traversée de l'Amérique du Nord puis de l'Atlantique.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Cette espèce ne semble pas menacée, mais on ne sait quelles pourraient être les conséquences des modifications climatiques sur son environnement. Ses effectifs sont évalués à environ 160 000 individus.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 12/01/2011 par Georges Olioso © 1996-2017 Oiseaux.net