Bruant à couronne blanche

Zonotrichia leucophrys - White-crowned Sparrow

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Emberizidés

  • Genre
    :

    Zonotrichia

  • Espèce
    :

    leucophrys

Descripteur

(Forster, JR, 1772)

Biométrie
  • Taille
    : 18 cm
  • Envergure
    : 21 à 24 cm.
  • Poids
    : 25 à 28 g
Longévité

13 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Le bruant à couronne blanche n'est pas un oiseau que l'on peut facilement confondre. Chez les adultes, la calotte est blanche, traversée par deux larges bandes latérales noires qui convergent sur le front. L'arrière de l'orbite est prolongé par un trait oculaire sombre qui se poursuit jusqu'à la nuque. Les joues, les oreillons et l'arrière de la tête affichent une couleur gris-perle. Le haut du manteau est gris avec de vagues mouchetures brunes. Le bas du manteau, le dos et les scapulaires sont fortement striés de châtain foncé et gris-blanc. La partie basse du dos et le croupion sont uniformément brun-olive. Les sus-caudales sont légèrement plus brunes. Les petites couvertures sont gris-brun. Les moyennes et les grandes couvertures sont noirâtres mais avec de fines bordures blanches qui forment deux nettes bandes alaires. Les parties inférieures sont grises. Toutefois la gorge est généralement plus pâle, le ventre est également plus clair alors que les flancs et les couvertures sous-caudales sont nuancés de chamois. L'iris est est brun sombre, le bec rosâtre souvent avec une pointe plus sombre. Les pattes sont chair foncé.

Les juvéniles ont des stries diffuses mais abondantes sur la poitrine et sur les flancs.

Indications subspécifiques 5 Sous-espèces

  • Zonotrichia leucophrys leucophrys (n)
  • Zonotrichia leucophrys gambelii (Alaska and w Canada)
  • Zonotrichia leucophrys nuttalli (wc California. w USA.)
  • Zonotrichia leucophrys pugetensis (sw Canada and nw USA)
  • Zonotrichia leucophrys oriantha (inland sw Canada and w USA)

Noms étrangers

  • White-crowned Sparrow,
  • Gorrión Coroniblanco,
  • Escrevedeira-de-testa-branca,
  • Dachsammer,
  • koronás verébsármány,
  • Белобровая зонотрихия,
  • 白冠带鹀,
  • Witkruingors,
  • Passero capobianco,
  • Vitkronad sparv,
  • Hvitkronespurv,
  • pasówka białobrewa,
  • strnádlik jazvečí,
  • strnadec bělokorunkatý,
  • Hvidkronet Spurv,
  • juovapääsirkku,
  • ,
  • ミヤマシトド,

Voix chant et cris

Bruant à couronne blanche
adulte

Les cris sont assez semblables à ceux du Bruant à gorge blanche (Zonitrichia albicollis). Ils comprennent un "tsit", un "pink" sec et tranchant, ainsi qu'un "seet" fin et plus aigu. Le chant est émis à partir d'un perchoir bien exposé au sommet d'un buisson. C'est une série caractéristique de courtes notes sifflées qui sont suivies par un nombre variable de notes bourdonnantes et gazouillantes. Il existe des variantes géographiques et les mâles vivant à la lisière de deux dialectes peuvent être "bilingues".

Habitat

Bruant à couronne blanche
adulte nuptial

Pendant la période de nidification, les bruants à couronne blanche sont capables de s'adapter à un grand nombre d'habitats buissonneux. Ils ont besoin de grands conifères en bordure de leur territoire, de prairies et d'étendues d'herbes rases pour rechercher leur nourriture ainsi que d'un couvert assez épais pour y dissimuler leur nid et s'y reposer. Ces exigences étant assez faciles à satisfaire, les bruants à couronne blanche sont assez répandus sur l'ensemble de leur aire qui couvre les régions subarctiques, notamment la toundra à proximité des lacs et des rivières, mais aussi les régions tempérées comme les versants accidentés des montagnes à partir de 800 mètres jusqu'à des altitudes assez importantes dans les Rocheuses.

Comportement traits de caractère

Les bruants à couronne blanche sont des oiseaux plutôt solitaires. Cependant, pendant la migration, ils se déplacent en petits groupes qui peuvent rassembler jusqu'à 8 individus. Les mâles sont très territoriaux et ils retournent sur les mêmes lieux années après années. Lorsqu'un intrus tente de pénétrer dans leur zone d'influence, les mâles gonflent leur poitrine, hérissent les plumes de leur capuchon et chantent très puissamment. C'est grâce à l'ensemble de ces rituels qu'ils parviennent à établir une hiérarchie définitive à l'intérieur de l'espèce et à affirmer leur prédominance incontestée sur un territoire. Les conflits sont relativement courants lorsqu'un mâle s'établit pour la première fois sur un territoire. Les bruants à couronne blanche sont presque toujours monogames. Ils ne pratiquent pas l'offrande rituelle de nourriture mais laissent la plupart du temps les femelles prendre l'initiative. Ces dernières font la courbette devant leur partenaire en cambrant la tête et en déployant les plumes de leur queue pour dévoiler leur cloaque. Les mâles répondent à ces salutations en dressant les plumes de leur calotte, en inclinant leur queue déployée en éventail et en grimpant sur le dos de la femelle avant de s'envoler. Pour éviter que des prédateurs ne repèrent le nid, les bruants à couronne blanche s'en approchent en volant mais effectuent les derniers mètres en marchant. Si malgré ces précautions le nid est découvert, la femelle tente une manoeuvre de diversion en agitant ses plumes caudales et en s'éloignant précipitamment du nid.

Alimentation mode et régime

Le menu des bruants à couronne blanche est constitué à 92% de végétaux. La conformation de leur bec fait que les graines, les bourgeons, les herbes et les fruits constituent des éléments idéaux pour leur alimentation. Au printemps, ces bruants changent quelque peu leur régime et accordent plus d'importance aux graines et aux insectes. Ces oiseaux se nourrissent principalement à terre. Ils restent à proximité du couvert qui constitue un refuge sur en cas de présence de prédateurs. Les bruants à couronne blanche ne stockent pas de réserves. Ils concentrent leurs recherches de nourriture tôt le matin et assez tard en soirée.

Reproduction nidification

Les mâles parviennent les premiers sur les lieux de reproduction. Ce n'est que 2 ou 3 semaines après l'arrivée des femelles que les couples commencent la construction du nid. C'est une structure en forme de coupe, bâtie avec des brindilles, des morceaux d'écorce, des aiguilles de pin et des feuilles sèches. L'intérieur est tapissé avec des fines herbes, des bouts de roseaux et du crin. Le nid est souvent placé à terre, dissimulé par un buisson ou entre les racines à la base d'un arbre. Il peut être également installé à faible hauteur dans un arbuste. La femelle y dépose de 3 à 7 oeufs, de couleur bleu verdâtre avec des taches rousses. Elle couve seule pendant environ 12 jours. Peu avant le dépôt des oeufs, la femelle développe de petits coussinets d'incubation, ce qui facilite le processus. Pendant qu'elle couve, elle ne reçoit aucune assistance de la part de son partenaire et elle doit s'absenter du nid pendant la journée pour rechercher sa nourriture.

Lorsque les oeufs sont éclos, le mâle commence à collaborer et apporte de plus en plus de nourriture jusqu'à ce que les oisillons aient acquis un certain poids. A partir du 5ème jour, sa participation décroît peu à peu. Lorsqu'ils naissent, les oisillons ne possèdent qu'un fin duvet. Ils quittent le nid au bout de 10 jours mais ils n'acquièrent leur poids adulte que vers l'âge de 30 jours. Bien que le phénomène soit assez rare, les nids de bruants à couronne blanche sont parfois parasités par des vachers. Lorsque c'est le cas, ces derniers ne déposent en général qu'un oeuf, ce qui provoque une perturbation minimale dans la reproduction.

Distribution

Les bruants à couronne blanche sont endémiques d'Amérique du Nord. Ils nichent dans l'extrême nord du continent et au Canada, du sud de l'Alaska jusqu'au Newfoundland en longeant la Baie de James. Ils hivernent aux Etats-Unis, du sud de la région des grands lacs et de la Californie jusqu'en Virginie, en évitant toutefois la Floride. Entre les zones de nichage et d'hivernage, il existe une vaste région plutôt montagneuse qui s'étend de la Colombie Britannique jusqu'au sud de l'Utah et du Colorado dans laquelle ces oiseaux sont sédentaires. Sur cette vaste superficie, on distingue 5 races : Z.L. leucophrys, la race type (nord du Canada, du Manitoba jusqu'au Newfoundland) - Z.L. ariantha (est des Rocheuses, de l'Alberta et du Sakatchewan jusqu'en Californie et au nord de l'Arizona) - Z.L. gambelii (du nord de l'Alaska jusqu'en Colombie Britannique) - Z.L. pugetensis (du sud-ouest de la Colombie Britannique jusqu'au nord de la Californie) - Z.L. nuttalli (sédentaire, le long des côtes du centre de la Californie).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le bruant à couronne blanche est commun. Il peut même paraître très abondant pendant la migration qui a lieu principalement de la fin septembre à la mi-octobre. Il ne connaît pas de véritables menaces et le défrichement lui a ouvert de nouveaux territoires à conquérir.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 22/10/2008 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net