Bruant à gorge blanche

Zonotrichia albicollis - White-throated Sparrow

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Emberizidés

  • Genre
    :

    Zonotrichia

  • Espèce
    :

    albicollis

Descripteur

(Gmelin, JF, 1789)

Biométrie
  • Taille
    : 17 cm
  • Envergure
    : 20 à 23 cm.
  • Poids
    : 22 à 32 g
Longévité

10 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Le bruant à gorge blanche est polymorphe. Chez l'adulte en phase rayée blanche, la calotte est noire, séparée en deux parties égales par une étroite strie blanche. La zone supralorale jaune vif se prolonge par un large sourcil blanc. Les couvertures auriculaires et la poitrine sont gris cendré. La gorge, nettement blanche, est étroitement bordée de noir, surtout dessous. Le bec est sombre, les pattes rosâtres. Chez l'adulte en phase rayée foncée, le plumage est plus terne. Le sourcil, brun chamoisé clair, est jaune terne dans sa partie centrale, juste en face de l'œil. La rayure médiane de la calotte affiche une couleur identique. La rayure latérale de la calotte et de l'œil est plus brune. La poitrine, ainsi que les côtés de la tête et du cou, sont gris-brun. La gorge est blanche. L'oiseau de première année est intensément rayé dessous, surtout sur la poitrine et les flancs.

Il y a de légères variations dans la coloration, entre mâle et femelle. Le mâle a des rayures plus foncées sur la tête, et des taches jaunes plus vives. L'abdomen est blanchâtre, le dos est brun avec des rayures foncées, les ailes sont brunes.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • White-throated Sparrow,
  • Chingolo Gorgiblanco,
  • Chingolito,
  • Weißkehlammer,
  • fehértorkú verébsármány,
  • Белошейная зонотрихия,
  • 白喉带鹀,
  • Witkeelgors,
  • Passero golabianca,
  • Vitstrupig sparv,
  • Hvitstrupespurv,
  • pasówka białogardła,
  • strnádlik bielohrdlý,
  • strnadec bělohrdlý,
  • Hvidstrubet Spurv,
  • valkokurkkusirkku,
  • ,
  • ノドシロシトド,

Voix chant et cris

Bruant à gorge blanche
immature

Le chant du bruant à gorge blanche est délivré d'un perchoir situé dans un arbre ou dans un buisson. C'est une série de sifflements clairs, joyeux et caractéristiques. On peut entendre deux sifflements brefs suivis généralement par un ou plusieurs triple-sifflements plus longs et plus bas. Les cris comprennent un "tsssp" ou "tseet" doux et zézayant ainsi qu'un "chink" plus rude.

Habitat

Les bruants à gorge blanche nichent dans les zones ouvertes de conifères, les zones boisées mixtes, les parcelles d'aulnes et de bouleaux, les lisières de forêt et les clairières pourvues d'arbustes et de buissons. Pendant la période hivernale, on les trouve plutôt dans les lieux boisés d'arbustes, les jardins, les arrière-cours, souvent dans des zones urbaines. Sur leurs lieux de migration, ils marquent une nette préférence pour les paysages boisés et broussailleux.

Comportement traits de caractère

En dehors de la saison de reproduction, les bruants à gorge blanche vivent en larges bandes mixtes au sein desquelles on retrouve principalement des bruants à couronne blanche (Zonotrichia leucophrys) et des juncos ardoisés(Junco hyemalis). Ce sont des migrateurs de courte et de moyenne distance. A partir du mois de septembre, ils quittent leurs lieux de nidification et migrent en larges fronts vers le sud des Etats-Unis. Quelques errants parviennent jusqu'en Europe et notamment dans les îles Britanniques. La migration de retour s'effectue au printemps. Les premiers oiseaux sont de retour en Nouvelle-Angleterre au mois d'avril. Les bruants à gorge blanche recherchent surtout leur nourriture à terre, grattant le sol avec leurs deux pattes. Cependant, ils chassent aussi parfois à faible hauteur dans les arbres, les arbustes et les buissons. Au printemps, ils capturent des insectes à partir de perchoirs. Les mâles chantent jusqu'à des périodes tardives dans la soirée. On peut surtout les entendre pendant la période de nidification car ils émettent des sons pour défendre leur territoire ou tenter de séduire une partenaire.

Alimentation mode et régime

Le bruant à gorge blanche possède un régime principalement végétarien, les matières végétales constituant près de 90% de son menu. Il ingurgite surtout des graines qu'il trouve dans les herbes, sur le plancher des forêts ou dans les clairières buissonnantes. Il grimpe parfois au sommet des buissons pour trouver des baies. Au printemps, les insectes constituent une part plus importante de la diète. Les jeunes oisillons sont nourris presque exclusivement d'insectes.

Reproduction nidification

Le bruant à gorge blanche construit souvent son nid à même le sol. Il est généralement placé dans une petite dépression, bien dissimulé par la végétation du sous-bois. Occasionnellement il est situé à faible hauteur dans un buisson ou un jeune conifère. Le nid est presque toujours installé à proximité d'un arbre ou d'une souche. Ces perchoirs permettent à un guetteur de surveiller les alentours et d'assurer la sécurité du nid contre les prédateurs. Ce dernier a la forme d'une coupe et il est construit avec des herbes, des brindilles, des lanières d'écorces, des aiguilles de pin et de la mousse. L'intérieur est garni avec des fines herbes et des poils. Entre le mois de mai et le mois d'aout, la femelle y dépose 3 à 5 oeufs, de couleur bleu pâle ou blanc verdâtre avec une multitude de taches brunes. L'incubation par la femelle seule dure de 12 à 14 jours. Les oisillons quittent le nid au bout de 7 à 12 jours, alors qu'ils ne savent pas encore voler. Pendant leur période de dépendance, ils sont alimentés par les deux parents. La plupart du temps, il n'y a qu'une seule couvée dans la saison. Les oiseaux en phase rayée blanche et en phase rayée foncée nichent dans le même espace. Il n'y a pas de ségrégation entre les deux phases. L'accouplement entre oiseaux de phase colorée opposée est même relativement fréquent.

Distribution

Les bruants à gorge blanche sont endémiques d'Amérique du Nord. Ils nichent au centre et au sud du Canada et dans la région des grands Lacs. Leur aire de nidification s'étend du sud-est du Yukon et du nord-est de la Colombie Britannique en direction de l'est jusqu'au Newfoundland et la Nouvelle-Angleterre. Elle effectue une courte pointe vers le sud jusqu'aux Appalaches et la Virginie Occidentale. A partir de Septembre, les bruants à gorge blanche effectuent un courte migration vers le sud-est et le sud des Etats-Unis. Les oiseaux qui migrent le plus loin parviennent jusqu'en Arizona et au nord du Mexique. Une petite population hiverne également sur la côte californienne.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le bruant à gorge blanche est abondant sur l'ensemble de son vaste territoire. De ce fait, il constitue une proie de choix pour de nombreux prédateurs tels que le Grand-duc d'Amérique, l'épervier de Cooper et surtout le corbeau américain. De nombreux mammifères s'en prennent également aux oeufs et aux oisillons : les ratons laveurs, les belettes et les chats domestiques.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 05/10/2008 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net