Bruant des neiges

Plectrophenax nivalis - Snow Bunting

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Calcariidés

  • Genre
    :

    Plectrophenax

  • Espèce
    :

    nivalis

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 18 cm
  • Envergure
    : 28 à 30 cm.
  • Poids
    : 26 à 43 g
Longévité

8 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Espèce nordique hivernant régulièrement en France. L'importance du blanc sur le plumage frappe en premier lieu lors d'une observation de bruant des neiges. Description du mâle en hiver : le cou, la gorge, une partie des ailes, le bas de la poitrine et le bas-ventre sont blancs, une partie de la poitrine et les joues sont fauves, la raie sommitale est brune, le dos chamois est marqué de bandes verticales sombres, les rémiges primaires noires à bordures blanches, les rémiges secondaires à bordures brunes et blanches, la queue noire est bordée de jaune et blanc. Chez la femelle, le plumage est moins coloré et présente un blanc sale. Le bruant des neiges est aisé à identifier. Une confusion serait cependant possible avec la niverolle des neiges mais les 2 espèces ne partagent pas la même aire de répartition ni les mêmes habitats. En outre, la tête de la niverolle est grise et le dessus n'est pas strié.

Indications subspécifiques 4 Sous-espèces

  • Plectrophenax nivalis nivalis (n North America and n Europe)
  • Plectrophenax nivalis insulae (Iceland)
  • Plectrophenax nivalis vlasowae (ne Europe to ne Siberia)
  • Plectrophenax nivalis townsendi (Commander, Aleutian and Pribilof Is.)

Noms étrangers

  • Snow Bunting,
  • Escribano Nival,
  • Escrevedeira-das-neves,
  • Schneeammer,
  • Hósármány,
  • Sneeuwgors,
  • Zigolo delle nevi,
  • Snösparv,
  • Snøspurv,
  • snehuľka severská,
  • sněhule severní,
  • Snespurv,
  • pulmunen,
  • sit blanc,
  • Snjótittlingur,
  • śnieguła (zwyczajna),
  • sniedze,
  • snežni strnad,
  • Пуночка,
  • ユキホオジロ,
  • 雪鹀,
  • 雪鵐,

Voix chant et cris

Cet embérézidé entonne un chant mélodieux composé d'une ritournelle de notes liées émises assez rapidement (aiguës et fines). Les strophes sont répétitives.

Habitat

Une population en partie sédentaire occupe l'Islande. Une population migratrice habite le Groenland, la Scandinavie, la Russie et le Spitzberg. Le bruant des neiges vient hiverner plus au sud en Europe Centrale et Occidentale. L'habitat de prédilection de ce bruant est constitué par les milieux rocailleux : côtes rocheuses et secteurs montagneux. Il affectionne aussi la toundra ponctuée de rochers.

Comportement traits de caractère

Le bruant des neiges vient hiverner en grandes troupes pouvant compter jusqu'à plusieurs centaines d'individus (voir des milliers en migration : un maximum de 3 500 a été signalé en Allemagne). Il passe la mauvaise saison sur les côtes (britanniques, françaises, scandinaves...) mais aussi dans les grandes plaines de l'Europe de l'Est.
Le vol : Chante souvent en vol lors d'un cours déplacement.

Alimentation mode et régime

Il consomme des graines et des insectes. Les graines de graminées sont privilégiées mais aussi celles de bruyères et d'arbustes.

Reproduction nidification

Le nid du bruant des neiges est construit à même le sol dans une concavité rocheuse ou entre des pierres à partir d'éléments végétaux (feuilles, mousses, lichens). Le fond est tapissé de laine et de plumes. La femelle dépose une ponte annuelle de 4 à 6 œufs qu'elle couve seule pendant 12 à 13 jours.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Espèce hivernante vulnérable en France : la population venant séjourner en France compte moins d'un millier d'individus ; hors, la dégradation de ses habitats d'hivernage menacerait ce faible effectif. Statut provisoire non-défavorable en Europe.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 16/01/2004 par Alexandre Knochel © 1996-2017 Oiseaux.net