Buse à sourcils blancs

Leucopternis kuhli - White-browed Hawk

Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Leucopternis

  • Espèce
    :

    kuhli

Descripteur

Bonaparte, 1850

Biométrie
  • Taille
    : 40 cm
  • Envergure
    : 65 à 76 cm.
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description identification

Les Buses à sourcils blancs peuvent souvent être confondues avec les Buses à face noire qui les remplacent sur la rive nord de l'Amazone et dans le nord-est du Pérou. Ces dernières (Leucopternis melanops) ont une une face blanche plus abondamment striée, un masque noir plus évident, des stries foncées sur les scapulaires et sur le dos mais elles n'ont pas de rayures sur les côtés de la poitrine. Les rectrices blanches sont plus évidentes à apercevoir.
Contrairement aux buses du genre Buteo, les Buses à sourcils blancs (Leucopternis kuhli) sont des rapaces compacts et de petite taille avec des ailes larges, arrondies ainsi qu'avec une large queue brève. Ces caractéristiques d'assez faible niveau rendent son vol peu performant lorsqu'elles chassent dans le milieu naturel.
Chez les adultes perchés, les parties supérieures sont majoritairement noires avec des mouchetures blanches qui sont dispersées du capuchon jusqu'à la moitié du manteau.
Un épais trait blanc traverse les côtés de la face et redescend le long de la nuque, formant un long sourcil qui surmonte le masque noir du côté du cou.
Les cires sont orange. La queue est traversée par une large bande subterminale blanche. Les joues et les côtés de la poitrine sont striés.
Cependant, les plumes du dessus sont légèrement bordées de brun et de châtain. Les parties inférieures sont plus ou moins nuancées de couleur crème. La queue possède une triple bande blanche.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • White-browed Hawk,
  • Busardo Cejiblanco,
  • Gavião-vaqueiro,
  • Weißbrauenbussard,
  • Kuhls Buizerd,
  • Poiana dai sopraccigli,
  • Vitbrynad vråk,
  • Hvitbrynvåk,
  • myšiak čiernolíci,
  • káně menší,
  • Hvidbrynet Våge,
  • amazonianviidakkohaukka,
  • aligot cellut,
  • białostrząb białobrewy,
  • Белобровый пегий канюк,
  • シロマユノスリ,
  • 白眉南美鵟,
  • 白眉南美鵟,

Voix chant et cris

D'après Christie, aucun chant et aucun cri n'ont été décrits de manière détaillée. Toutefois, on peut parfois entendre des sifflements fins et descendants, des "keeeeeuw" qui peuvent être entendus par intervalles.

Habitat

Ce moyen rapace des contrées néo-tropicales, dont l'aire de distribution descend jusqu'au douzième degré de latitude sud, est moins connu que le plupart de ses autres congénères. Toutefois, ses effectifs sont vraisemblablement sous-évalués de l'est du Pérou au nord de la Bolivie. Son territoire couvre la majeure partie du Brésil au sud du grand fleuve Amazone (jusqu'à l'est du Para).
Ce rapace vit presque exclusivement dans les zones humides des forêts de plaines, du niveau de la mer jusqu'à 300 mètres d'altitude. Il semble marquer une certaine attirance pour les forêts marécageuses ou pour les parcelles boisées temporairement inondables. Il apprécie également les ruisseaux et les rives bordées de plantes. Ce genre d'habitat est idéal pour la dissimulation des nids.

Comportement traits de caractère

La Buse à sourcil blanc vit en solitaire ou en couples. À l'aube ou lors des matins ensoleillés, elle se perche, seule et bien en évidence, sur une branche dépourvue de feuilles et située à une assez grande hauteur. Il n'y a aucun rapport signalant des parades en vol ou des rituels acrobatiques. David Christie signale d'ailleurs que ce rapace pratique le vol battu et qu'il ne plane qu'en de très rares occasions.

Alimentation mode et régime

Le menu de la Buse à sourcils blancs, également appelée Buse de Kuhl, est vraiment peu connu. Au Brésil qui constitue la majorité de son aire de nourrissage, il consomme les serpents et une douzaine de sortes de petits reptiles. Cependant, à l'image d'un grand nombre de congénères, son régime alimentaire intègre aussi des gros insectes, des grenouilles et une assez grande variété d'arthropodes ou d'amphibiens. D'après les différents observateurs, ce rapace chasse à faible niveau au-dessus du sol, à peine quelques mètres au-dessus du plancher de la forêt.
Sa stratégie et sa technique de chasse sont plutôt semblables à celles de la Buse à face noire (Leucopternis melanops) avec laquelle elle est proche voisine sur la rive sud de l'Amazone et au nord de la Bolivie.

Reproduction nidification

Dans sa monographie des rapaces datant de 2001, David Christie ne produit absolument aucun renseignement sur ses modes reproducteurs. D'après le Handbook des oiseaux du Monde, la Buse de Kuhl se reproduit en décembre dans l'ouest du Brésil. Les nids actifs sont visibles au cours des tous derniers mois de l'année, la ponte contient 1 ou 2 œufs.
L'édifice est placé dans un grand arbre, à quelques quinze mètres au-dessus du sol, à l'étage moyen de la canopée. C'est une structure construite avec des morceaux de bois, des brindilles et quelques feuilles mortes. Pas de renseignements concernant la durée d'incubation et la durée de séjour des petits au nid.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Buses à sourcils blancs ou Buses de Kuhl couvrent un espace géographique qui mesure environ 2 millions de kilomètres carrés situés exclusivement dans le nord-ouest de l'Amérique du Sud. La densité des effectifs est d'environ 1 couple par 400 kilomètres carrés, ce qui constitue une population globale inférieure à 100 000 individus.
Les effectifs semblent entamer une légère phase de déclin, due à la fois à la détérioration de l'habitat et à sa fragmentation importante dans certaines régions.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Buse à sourcils blancsFiche créée le 19/02/2018 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net