Chevalier sylvain

Tringa glareola - Wood Sandpiper

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Scolopacidés

  • Genre
    :

    Tringa

  • Espèce
    :

    glareola

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 23 cm
  • Envergure
    : 34 à 37 cm.
  • Poids
    : 50 à 90 g
Longévité

9 ans

Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Scolopacidés constituent, avec les Charadriidés, un groupe d'oiseaux appelés limicoles, c'est à dire littéralement "oiseaux de rivages". Les Scolopacidés sont majoritairement des oiseaux migrateurs de l'hémisphère nord, mais seul le continent antarctique en est dépourvu. Ce sont des ois... lire la suite

Description identification

Il est un peu plus petit que le cul-blanc et pourvu d'un bec plus court. Avec son front bombé, il a un peu les allures d'un pluvier. La distribution des clairs et des foncés est à peu près identique à celle observée chez le cul-blanc, mais la teinte générale est plus claire et nettement roussâtre, notamment en ce qui concerne le sommet du crâne, les joues et la poitrine. Les barres foncées de la queue sont plus nombreuses et plus minces. L'intérieur de l'aile , blanc rayé de brun, est clair et non noirâtre. Enfin, les plumes du dos et des scapulaires sont plus richement décorées et brodées de raies et de taches blanches, au lieu d'être simplement ponctuées. Le bec est couleur corne, les pattes jaune verdâtre. Le plumage d'hiver est plus clair. Les plumes du manteau sont bordées d'une mince ligne blanchâtre. Les sexes sont semblables, cependant les jeunes sont plus tachetés

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Wood Sandpiper,
  • Andarríos Bastardo,
  • Maçarico-bastardo,
  • Bruchwasserläufer,
  • Réti cankó,
  • Bosruiter,
  • Piro piro boschereccio,
  • Grönbena,
  • Grønnstilk,
  • kalužiak močiarny,
  • vodouš bahenní,
  • Tinksmed,
  • liro,
  • Bosruiter,
  • valona,
  • Flóastelkur,
  • łęczak,
  • purva tilbīte,
  • močvirski martinec,
  • Фифи,
  • Trinil semak,
  • タカブシギ,
  • 林鹬,
  • นกชายเลนน้ำจืด,
  • 鷹斑鷸〔林鷸〕,

Voix chant et cris

Chevalier sylvain
adulte

Le chevalier sylvain possède deux cris principaux : 'Til-til-til' pendant la parade nuptiale et des 'guiffguiffguiff' aigus, pendant qu'il vole.

Habitat

Il habite surtout les paysages découverts de la toundra nordique et les côtes, mais également les lisières de forêts clairsemées au voisinage des cours d'eau. Le chevalier sylvain est répandu dans toute la Scandinavie, la Finlande, l'Ecosse , le nord de la Russie et en Europe Centrale, le long des côtes de la Pologne et de l'Allemagne.

Comportement traits de caractère

Chevalier sylvain
juvénile

De fin juillet à septembre, il traverse régulièrement toute l'Europe Centrale et hiverne ensuite dans presque toute l'Afrique. Les populations de l'est migrent en Asie du Sud et jusqu'à l'Australie. Les chevaliers sylvains reviennent en avril-mai, toutefois, des oiseaux isolés, qui ne nidifient pas, demeurent dans le centre et l'ouest de l'Europe, même pendant l'été. Le chevalier sylvain est un oiseau menu, de la taille d'une alouette, actif, toujours en mouvement.

Alimentation mode et régime

Le chevalier sylvain se nourrit de petits invertébrés, entre autres de punaises d'eau, larves de moustiques et vers de terre. Il cherche sa nourriture aux abords des plans d'eau douce et de prés inondés, rarement dans les zones côtières.

Reproduction nidification

Il installe son nid dans les marais, les tourbières et les lieux marécageux, sur les berges. La femelle pond en général quatre oeufs , en mai ou juin, ou plus rarement en juillet. Les deux partenaires couvent alternativement pendant 21 à 24 jours. Les petits restent au maximum deux jours dans le nid et errent ensuite aux environs. Ils cherchent eux-mêmes leur nourriture . Les parents les protègent contre les intempéries et les prédateurs éventuels. Dès que les petits sont capables de voler, ils errent par petites bandes et se mettent bientôt en route pour leurs quartiers d'hiver.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Espèce en très forte régression depuis ces dernières décades, principalement par suite à la disparition des zones humides. Au Nord de son aire de répartition, elle est menacée notamment par l'assèchement des tourbières et leur réboisement.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 07/11/2002 par Didier Collin avec la participation de Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net