Colombar de Capelle

Treron capellei - Large Green Pigeon

Systématique
  • Ordre
    :

    Columbiformes

  • Famille
    :

    Columbidés

  • Genre
    :

    Treron

  • Espèce
    :

    capellei

Descripteur

Temminck, 1822

Biométrie
  • Taille
    : 36 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 411 à 500 g
Distribution

Distribution

Description identification

C'est le plus grand oiseau du genre Tréron. La couleur générale du plumage est gris-vert-olive mais elle est plus pâle sur les parties inférieures. Le manteau et les couvertures alaires sont plus foncés. Les moyennes et les grandes couvertures alaires ainsi que les secondaires ont une teinte gris foncé, les primaires sont gris noirâtre. Lorsque l'aile est fermée, on peut voir un réseau de lignes dorées formant un élément décoratif absolument remarquable. La poitrine varie du doré foncé à l'orange-jaune terne. Les rectrices externes de la queue sont gris foncé avec une bande terminale gris pâle. Les rectrices centrales sont gris-olive. Les plumes des flancs ont une pointe chamois à peine visible. Les longues plumes du dessus de la queue sont châtain.
La peau orbitale varie du jaune clair au jaune doré. La pointe du bec est vert très clair, la terminaison vert pâle. La cire et la base sont vert sombre. Les pattes et les pieds affichent une couleur jaune.
La femelle est semblable à son partenaire, hormis la poitrine jaune-vert et le dessous de la queue chamois. Les juvéniles sont assez identiques à leur mère avec quelques nuances différentes de couleur au niveau de la poitrine et du dessous de la queue.

Indications subspécifiques 2 sous-espèces

  • Treron capellei capellei (Java)
  • Treron capellei magnirostris (Malay Pen., Sumatra, Borneo)

Noms étrangers

  • Large Green Pigeon,
  • Vinago Grande,
  • Dickschnabeltaube,
  • vastagcsőrű zöldgalamb,
  • Grote Papegaaiduif,
  • Piccione verde maggiore,
  • Större grönduva,
  • Goliatgrønndue,
  • trerón veľký,
  • holub zelenošedý,
  • Stor Papegøjedue,
  • isoviherkyyhky,
  • colom verdós gros,
  • treron wielki,
  • Большой зелёный голубь,
  • Punai besar,
  • オオアオバト,
  • 大绿鸠,
  • นกเปล้าใหญ่,
  • 大綠鳩,

Voix chant et cris

Les mâles émettent des "kak-kak-kak, kwok kwok kwok" profonds et rugueux qui se modifient et deviennent plus doux quand ils s'approchent de la femelle.
sur le continent, on entend des "oooOOah" qui ont un sonorité nasale. Également des grognements bizarres et des gargouillements qui ressemblent à ceux du Colombar giouanne (T. vernans) quand ils mangent.

Habitat

Les Colombars de Capelle fréquentent bien plus souvent les forêts primaires de diptérocarpes que les autres oiseaux du genre. Les lambeaux résiduels de forêt et les zones boisées marécageuses constituent aussi des habitats susceptibles de les accueillir.
Ces grands pigeons habitent principalement dans les plaines. Toutefois, on peut les apercevoir parfois dans les collines de Sumatra, à des hauteurs aussi importantes que 1 300 mètres.

Comportement traits de caractère

À Bornéo, ils ne sont pas très grégaires, c'est à dire qu'ils sont peu enclins à créer des rassemblements. La plupart du temps, on l'aperçoit en solitaire ou en bandes qui peuvent occasionnellement se regrouper dans les arbres fruitiers. Par contre, en Malaisie, ils ont tendance à former de grands groupes.
Les Colombars de Capelle s'éloignent souvent de leurs sites favoris. On en conclut alors qu'ils sont nomadiques comme la majorité des autres espèces du genre. Pour le moment, on n'a jamais aperçu de parades nuptiales qui annoncent la proximité de la saison de reproduction. Il faut attendre les premiers envols pour fixer et préciser les dates de la reproduction.

Alimentationmode et régime

Les Colombars de Capelle sont des oiseaux frugivores spécialisés dans les figues (Ficus). Ils jettent leur dévolu sur les fruits qui ont un chair pulpeuse et qui mesurent environ 25 millimètres de diamètre.
Ces pigeons sont très facilement repérables quand ils se restaurent, plus élusifs lorsqu'ils restent immobiles pendant de longues minutes et inactifs dans la canopée. Pendant la restauration, les groupes rassemblent une douzaine d'individus, ils deviennent plus bruyants peut-être à la suite de chamailleries et de disputes qui les opposent.

Reproduction nidification

D'après le HBW de Del Hoyo, on ne possède aucun renseignement sur la période de reproduction. À ce moment-là de l'année, ces colombars sont très furtifs et il est difficile de discerner les différents paramètres : longueur de l'incubation et nombre de poussins contenus dans chaque couvée.

Distribution

T. c. magnirostris - péninsule malaise, Sumatra et îles proches, Bornéo. Pas de rapports récents en provenance du Myanmar (Sud-Tenasserim).
T. c. capelli - Java (pas de rapports récents).

L'aire du Colombar de Capelle va de la péninsule malaise jusqu'aux grandes îles de la Sonde en passant par Sumatra et les petites îles avoisinantes (Nias, Telo, Siberut et Linga).
Il vit également en petit nombre à Java et Bornéo.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les Colombars de Capelle ne sont pas globalement menacés, bien que leurs effectifs soient assez rares à Sumatra et Bornéo. Dans les îles voisines de Sumatra (Nias, Archipel Lingga), leur statut est indéterminé, si bien qu'il est difficile de donner un avis sur l'évolution des effectifs.
À java, ils sont rares. Dans la péninsule malaise, les populations sont relativement limitées.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Colombar de CapelleFiche créée le 09/03/2019 par
publiée le - modifiée le 2019-03-13 18:20:13 © 1996-2019 Oiseaux.net