Combattant varié

Philomachus pugnax - Ruff

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Scolopacidés

  • Genre
    :

    Philomachus

  • Espèce
    :

    pugnax

Descripteur

(Linnaeus, 1758)

Biométrie
  • Taille
    : 20 à 32 cm
  • Envergure
    : 54 à 58 cm.
  • Poids
    : 70 à 150 g
Longévité

11 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Au printemps, le combattant varié mâle présente un aspect extraordinaire car il porte une grande collerette et, sur les côtés de la tête, des touffes de plumes (oreillons) érectiles comme la collerette. La coloration de ces plumes ornementales varie du blanc au gris, au roux et au noir avec des stries et des barres. Il y a souvent une différence entre la couleur des oreillons et celle de la collerette. En ce qui concerne le reste du plumage, le dos est brun tacheté contrastant avec le ventre blanchâtre. La face est nue et jaunâtre poursuivie par un bec assez long, jaune à rougeâtre. Les pattes sont jaune verdâtre. La femelle n'a pas d'ornements. Le dessus est brun écaillé, la poitrine est barrée, plus claire. En hiver, le mâle ressemble beaucoup à la femelle mais il est plus grand.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Ruff,
  • Combatiente,
  • Combatente,
  • Kampfläufer,
  • Pajzsos cankó,
  • Турухтан,
  • 流苏鹬,
  • Kemphaan,
  • Combattente,
  • Brushane,
  • Brushane,
  • batalion,
  • bojovník bahenný,
  • jespák bojovný,
  • Brushane,
  • suokukko,
  • Kemphaan,
  • エリマキシギ,

Voix chant et cris

Combattant varié
adulte internuptial

Le chevalier combattant est un oiseau assez silencieux mais il pousse parfois un 'ouik' grave en vol surtout les femelles quand elles sont accompagnées d'immatures.

Habitat

Tous les sites qu'il fréquente sont liés à la proximité de l'eau. Dans son aire de reproduction, il niche dans les marais humides, les tourbières et au bord des plans d'eau douce. Le reste de l'année, dans son aire d'hivernage, il fréquente les bords vaseux des plans d'eau douce ou saumâtre, les rizières et les prairies inondées. On peut parfois l'observer sur les vasières de marée basse ou au voisinage des côtes marines plates.

Comportement traits de caractère

Combattant varié

Les femelles sont très sociables et se mêlent souvent aux autres limicoles alors que les mâles en plumage nuptial ont tendance à se tenir à l'écart. Les chevaliers combattants sont migrateurs. Ils hivernent au sud du Sahara ou dans le sud de l'Asie, également en petit nombre en Europe Occidentale sur les côtes plates. Les passages s'effectuent de juillet à octobre et de mars à avril.

Reproduction nidification

Les mâles sont polygames. En avril-mai, ils se réunissent traditionnellement en des lieux appelés arènes ou leks, où ils paradent et se livrent à des combats fictifs dans le but de séduire des femelles. Ils se défient, plumage hérissé et ailes battantes, se saluent puis se figent tels des automates. Le nid, construit au sol, est fait d'herbes sèches. La ponte est constituée de 4 oeufs verdâtres qui sont couvés pendant une période variant de 20 à 23 jours. La femelle s'occupe seule de l'incubation et de l'élevage des jeunes. Les poussins sont nidifuges et capables de quitter le nid quelques heures après l'éclosion. Ils s'envolent définitivement au bout de 25-28 jours.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce est menacée par la disparition des habitats, ainsi que par la modification des pratiques agricoles et d'élevage, l'intensification des cultures et la chasse.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 22/08/2004 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net