Faucon d'Éléonore

Falco eleonorae - Eleonora's Falcon

Systématique
  • Ordre
    :

    Falconiformes

  • Famille
    :

    Falconidés

  • Genre
    :

    Falco

  • Espèce
    :

    eleonorae

Descripteur

Géné, 1839

Biométrie
  • Taille
    : 42 cm
  • Envergure
    : 84 à 105 cm.
  • Poids
    : 340 à 460 g
Longévité

6 ans

Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Falconidés sont une famille de rapaces diurnes de taille petite à moyenne, comportant les caracaras et les faucons. Falco vient du latin "falx" qui désigne la faux. Il fait référence aux ailes falciformes des faucons, longues, étroites et pointues. Les Falconiformes ont été séparés sys... lire la suite

Description identification

Faucon d'Éléonore
adulte plum. nuptial
Faucon d'Éléonore
subadulte

Le Faucon d'Eléonore est un faucon de taille moyenne, un peu plus corpulent que le hobereau. Il possède de longues ailes étroites et une longue queue, ce qui lui confère une silhouette particulière et le distingue de ce dernier. Les deux sexes sont similaires, la femelle simplement plus grande que le mâle.
Il existe deux morphes différents, un clair et un sombre.
Le morphe clair (le plus nombreux) a toutes les parties supérieures d'un gris ardoise assez sombre, avec les rémiges noirâtres. La teinte de fond du dessous du corps passe du blanc (à la gorge) à un roux assez intense sur le ventre, les sous-caudales et les culottes, en un dégradé régulier. Poitrine et ventre sont rayés en long de noirâtre. La queue grise est visiblement barrée. Par rapport au hobereau, le roux est plus étendu et moins vif et la poitrine moins blanche. Le meilleur critère d'identification reste le contraste qui existe sous les ailes entre les couvertures sous-alaires sombres et les rémiges non barrées d'un gris argenté. La tache blanche des joues est de forme arrondie (en coeur chez le hobereau). La cire du bec et le cercle oculaire sont gris bleuté chez la femelle adulte et les immatures. L'iris est marron foncé.
Le morphe sombre (env. 1 individu sur 5) est entièrement brun sombre, paraissant noir de loin. Le dessous de l'aile présente le même contraste que chez le morphe clair.
Le juvénile est dénué de roux dessous et peut prêter à confusion. Il faut faire attention à la silhouette et aux proportions. Bec, cire et cercle oculaire sont gris bleuté. Le contraste sous-alaire, moins net, est quand même perceptible, ce qui permet de le distinguer d'un jeune hobereau, d'autant plus que les rémiges sont barrées de façon identique. Les immatures sont intermédiaires.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Eleonora's Falcon,
  • Halcón de Eleonora,
  • Falcão-da-rainha,
  • Eleonorenfalke,
  • Eleonóra sólyom,
  • Eleonora’s Valk,
  • Falco della regina,
  • Eleonorafalk,
  • Eleonorafalk,
  • sokol ostrovný,
  • ostříž jižní,
  • Eleonorafalk,
  • välimerenhaukka,
  • Eleonoravalk,
  • falcó de la reina,
  • Eyfálki,
  • sokół skalny,
  • Eleonoras piekūns,
  • sredozemski sokol,
  • Сокол Элеоноры,
  • エレオノラハヤブサ,
  • 艾氏隼,
  • 埃歐諾拉氏隼,

Voix chant et cris

Faucon d'Éléonore
1ère année

Le Faucon d'Eléonore crie beaucoup sur les lieux de reproduction où il niche en colonies, car les interactions inter-individuelles sont nombreuses. Le cri est une succession de kieh kieh kieh typiquement "falconidé". On peut dire que c'est une espèce très bruyante qui attire tout de suite l'attention.

Habitat

Faucon d'Éléonore
adulte

Le Faucon d'Eléonore aime les îlots rocheux maritimes et les falaises côtières pour la reproduction.

En migration, il s'arrête volontiers dans les zones humides, les vallées avec cours d'eau entouré de végétation riveraine et bordées de reliefs provoquant des mouvements aériens et thermiques et déterminant des couloirs de migration pour les petits passereaux qu'il chasse. Il se perche volontiers sur des arbres dominants qui lui servent de postes d'affût. En hivernage s'ajoutent les forêts et boisements ouverts.

Comportement traits de caractère

Faucon d'Éléonore
subadulte

Le Faucon d'Eléonore est un grand migrateur. Les oiseaux effectuent leurs longs parcours en petits groupes mono- ou plurispécifiques.

Faucon d'Éléonore
2ème

La reproduction est coloniale. Au moment de l'installation, les faucons effectuent leur parade nuptiale en groupes bruyants dans lesquels les couples ne se distinguent pas. D'abord suspendus dans les airs, ils s'élancent en piqués vertigineux vers la mer. Il n'est pas rare de voir, à l'approche du mâle, la femelle basculer sur le dos en présentant ses serres, sans que les deux partenaires ne se touchent.
En chasse, ils effectuent un vol plané de repérage avant de piquer sur les proies détectées. Occasionnellement, quand le temps s'y prête, ils utilisent un mode de chasse très particulier. Ils forment au lever du jour et en altitude un front serré, attendant l'arrivée des oiseaux, leurs proies principales. Ils se lancent alors sur eux, les lient en vol et les emportent directement au nid puis recommencent leur manège tant que dure le passage. Le Faucon d'Eléonore est volontiers crépusculaire, ce qui fait qu'il peut aussi profiter sur la marge de la migration des passereaux migrateurs nocturnes. Pendant la période de reproduction, ce sont les mâles qui sont chargés du ravitaillement.

Vol

Faucon d'Éléonore
adulte

Le Faucon d'Eléonore a un vol extrêmement gracieux, très agile et rapide, volontiers acrobatique. Il est capable de piqués foudroyants à grande vitesse. Il utilise ces capacités pour la chasse aux petits oiseaux car c'est un rapace très ornithophage. En régime de croisière migratoire, les battements sont plus lents et profonds. Par temps venteux, il peut s'immobiliser dans l'air, ailes étendues et déployant la queue comme le font les buses.

Alimentationmode et régime

Faucon d'Éléonore
2ème

Le Faucon d'Eléonore se nourrit essentiellement d'insectes volants et de petits oiseaux. Ces derniers constituent l'essentiel de la diète en période de reproduction. En revanche, les insectes sont majoritaires en hivernage. Il peut aussi se satisfaire occasionnellement de petits mammifères (chauves-souris) et de reptiles (lézards).

Reproduction nidification

Faucon d'Éléonore
adulte

L'espèce est très grégaire et niche en colonies sur des parois rocheuses, le plus souvent en bord de mer.

Faucon d'Éléonore
adulte
Les îlots rocheux sont spécialement appréciés. Le nid est une simple coupe grattée dans le substrat meuble d'une vire, souvent à l'intérieur d'une excavation, dans une fissure, etc. Malgré la sociabilité de l'espèce, chaque couple défend un petit territoire autour du nid et expulse tous ceux qui s'en approchent, qu'ils soient de la même espèce ou non.
La ponte est en général de 2 ou 3 oeufs pondus à 1-3 jours d'intervalle. Ils sont d'un blanc rosé ou ocre clair et tachetés de brun. L'incubation dure de 28 à 33 jours, assurée entièrement par la femelle. Durant les dix premiers jours de l'élevage, la femelle reste au nid ou à proximité immédiate. Ensuite, elle reste en vue, s'approchant quand le mâle rapporte des proies qu'elle distribue aux jeunes. Le mâle vient parfois au nid et la femelle peut alors en profiter pour s'en éloigner.
Les jeunes volent au bout de 30 jours, mais ce n'est qu'à l'âge de 35 jours qu'ils peuvent commencer à suivre maladroitement les adultes.
Il faut signaler que la reproduction de l'espèce est très tardive par rapport à celle de la majorité des faucons paléarctiques, se déroulant de mi-juillet à fin août. En effet, tout se passe pour que l'élevage des jeunes coïncide avec le pic de passage post-nuptial des petits passereaux migrateurs gagnant le continent africain, gage d'une ressource importante.

Distribution

Faucon d'Éléonore
adulte

L'aire de distribution concerne essentiellement les pays bordant la Méditerranée (surtout Maghreb, Baléares, Grèce, Turquie et Chypre), mais s'étend aussi sur la façade atlantique du Maroc et jusqu'aux Canaries. L'aire d'hivernage, très éloignée, couvre surtout Madagascar et ponctuellement le continent africain voisin (Mozambique). La migration se déroule principalement par l'est du continent africain. Des dépassements d'aire printaniers sont fréquemment observés en Europe au nord-ouest de l'aire, particulièrement en France.

Menaces - protection

Faucon d'Éléonore
adulte
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

La population de cette espèce est donnée stable. Cependant, la nidification en colonies populeuses limitées dans l'espace est un facteur de risque très sérieux. À cela s'ajoutent les prélèvements d'oeufs, le braconnage et les dérangements dus au tourisme.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Faucon d'ÉléonoreFiche créée le 05/10/2019 par
publiée le - modifiée le 2019-10-05 21:11:23 © 1996-2019 Oiseaux.net