Fou masqué

Sula dactylatra - Masked Booby

Systématique
  • Ordre
    :

    Suliformes

  • Famille
    :

    Sulidés

  • Genre
    :

    Sula

  • Espèce
    :

    dactylatra

Descripteur

Lesson, 1831

Biométrie
  • Taille
    : 92 cm
  • Envergure
    : 152 à 170 cm.
  • Poids
    : 1220 à 2350 g
Longévité

15 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Les fous masqués sont des oiseaux gracieux au corps majoritairement blanc. Seules la frange des ailes (rémiges secondaires et tertiaires) et la queue présentent une joile teinte noire qui contraste avec le reste du plumage. Le masque noir qui part du bec et couvre les yeux permet de le reconnaître très facilement. Le bec est jaune ou jaune verdâtre. Les femelles possèdent une taille et un poids légèrement supérieurs à ceux des mâles. C'est le seul caractère dimorphique qui permet de déterminer les sexes car, par ailleurs, les adultes possèdent un plumage blanc brillant rigoureusement identique. Les jeunes fous masqués sont souvent confondus avec les fous de Bassan. En effet, ils naissent nus et n'acquièrent la totalité de leur plumage juvénile qu'au bout de 35 ou 40 jours. A ce terme, ils sont gris avec des parties inférieures blanches. Ils ne ressemblent véritablement aux adultes que lorsqu'ils ont atteint l'âge de quatre ans.

Indications subspécifiques 4 Sous-espèces

  • Sula dactylatra dactylatra (widespread)
  • Sula dactylatra melanops (Red Sea, nw Indian Ocean)
  • Sula dactylatra tasmani (Tasman Sea)
  • Sula dactylatra personata (s, e Indian Ocean and the Pacific to islands off w Mexico and w South America.)

Noms étrangers

  • Masked Booby,
  • Piquero Enmascarado,
  • Atobá-grande,
  • Maskentölpel,
  • álarcos szula,
  • Голуболицая олуша,
  • 蓝脸鲣鸟,
  • Maskergent,
  • Sula mascherata,
  • Masksula,
  • Maskesule,
  • głuptak maskowy,
  • sula masková,
  • terej maskový,
  • Maskesule,
  • naamiosuula,
  • ,
  • アオツラカツオドリ,

Voix chant et cris

Fou masqué
1ère année

Le fou masqué crie surtout dans les colonies, on a donc fort peu de chances de l'entendre sous nos latitudes. Le reste de l'année, il fait preuve d'une grande discrétion. Les femelles et les juvéniles poussent des cancanements et des grognements rauques. Les mâles émettent des sifflements fins.

Habitat

Les fous masqués vivent sur les petites îles plates dépourvus d'arbres. Ils nichent souvent à la lisières des falaises ou dans des zones dégagées propices au décollage. Durant toute l'année, ils passent la majorité de leur temps au large à la recherche de nourriture. Les fous masqués sont assez largement répandus et leur aire de répartition est particulièrement vaste. On les trouve principalement dans les océans Atlantique et Pacifique, dans la zone tropicale. Ils sont présents notamment au large de la péninsule du Yucatan et sont encore plus fréquents le long du continent sud-américain. Dans le Pacifique, ils occupent un habitat très morcelé et souvent très réduit dans de nombreuses îles entre 30° de latitude Nord et 30° de latitude Sud. Leur zone de répartition s'étale du Pacifique jusqu'à la mer Rouge, et même dans des îles proche de l'Indonésie et de l'Australie.

Comportement traits de caractère

Les fous masqués ont des rituels nuptiaux très élaborés et tentent d'attirer les femelles en étirant fortement le cou et en offrant à leur partenaire potentiel des cadeaux aussi variés que des petites pierres ou des plumes. Après une marche lente et cérémonieuse, les deux partenaires scellent leur accord en pratiquant l'acte sexuel. La copulation dure entre 10 et 30 secondes. La femelle commence à couver dès la ponte du premier oeuf. Les fous masqués sont grégaires, nichent en collectivité et sont prompts à déclencher leur cri d'alarme en cas de dérangement ou de menace contre la colonie. Cependant, ils n'adoptent pas une attitude agressive et sont particulièrement amicaux à l'égard des humains.

Alimentation mode et régime

Les fous masqués se nourrissent en plongeant tête la première d'une hauteur qui peut atteindre plus de trente mètres, ressemblant sur ce point aux fous de Bassan et aux fous du Cap. Les aires de nourrissage sont généralement assez proches du littoral pendant la saison de nidification mais distantes parfois de près de 65 kilomètres des côtes le reste de l'année. Leur régime est composé principalement de poissons et de calamars et les bandes d'oiseaux en quête de nourriture vont souvent de paire avec les bancs de jeunes poissons prédateurs tels que les thons. Les fous masqués sont surtout actifs pendant les heures du jour.

Reproduction nidification

La saison de reproduction s'étale de février à août, de janvier à juillet ou d'août à mars selon le placement dans l'aire de répartition. Les fous masqués nichent en colonies. Les nids sont installés au sol et consistent en une simple dépression peu profonde. Ils n'atteignent pas la maturité sexuelle avant l'âge de quatre ans et ils sont monogames. La femelle pond deux oeufs blanc pâle dont l'incubation dure en moyenne 43 jours. Cette dernière est assurée par les deux partenaires qui se relaient environ toutes les 10 heures. A l'inverse de la plupart des oiseaux, le fou, comme ses cousins les cormorans et les pélicans, ne possèdent pas de plaques incubatrices, des zones de peau nue qui transmettent aux oeufs puis aux poussins la chaleur du corps. En remplacement, le fou couve ses oeufs à l'aide de ses larges palmures. Celles-ci bénéficient d'un riche afflux sanguin permettant de maintenir un température voisine de 39° C. Le premier oeuf éclôt cinq à neuf jours avant le second. Le premier poussin qui naît éjecte son puîné du nid peu de temps après que ce dernier ait émergé de la coquille. Le survivant fratricide est nourri une à deux fois par jour et atteint son autonomie entre 109 et 151 jours après l'éclosion. Cependant, les parents continuent à l'alimenter et à le protéger pendant encore un ou deux mois.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 19/06/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net