Goéland de Thayer

Larus thayeri - Thayer's Gull

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Laridés

  • Genre
    :

    Larus

  • Espèce
    :

    thayeri

Descripteur

Brooks, WS, 1915

Biométrie
  • Taille
    : 63 cm
  • Envergure
    : 130 à 140 cm.
  • Poids
    : 900 à 1100 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les goélands de Thayer sont de grands oiseaux qui mettent quatre ans pour acquérir leur plumage adulte et dont le mâle et la femelle ont une apparence identique. Ils sont depuis peu considérés comme une espèce à part entière après avoir été longtemps considérés comme une sous-espèce du Goéland argenté, une race du goéland à ailes blanches ou même un hybride de ces deux espèces avec lesquelles on peut les confondre.

Les adultes de Thayer ont une tête, une poitrine, des flancs et une queue blanche. Le manteau et les couvertures alaires sont gris, légèrement plus foncé que le Goéland argenté. Par rapport au goéland à ailes blanches, il présente plus de noir sur le dessus du bout de l'aile, la bordure blanche des primaires est moins large que chez le Goéland argenté. Le bec est jaune, avec une petite tache rouge près de l'extrémité du mandibule inférieur. Les pattes sont rose vif

Les jeunes et les immatures possèdent un plumage à dominante brune sur le manteau et les couvertures alaires mais également sur les parties inférieures. Le bec est entièrement noir. Les pattes, à l'origine noires, deviennent très rapidement rose pâle.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Thayer's Gull,
  • Gaviota Esquimal,
  • Gaivota-esquimó,
  • Thayermöwe,
  • eszkimó sirály,
  • Чайка Тэйера,
  • 泰氏银鸥,
  • Thayers Meeuw,
  • Gabbiano di Thayer,
  • Thayertrut,
  • Eskimomåke,
  • mewa arktyczna,
  • čajka eskimácka,
  • racek kanadský,
  • Inuitmåge,
  • eskimolokki,
  • ,
  • カナダカモメ,

Voix chant et cris

Goéland de Thayer
adulte internuptial

Son cri puissant ('keuc-keuc -keuc') n'est guère différent de celui du Goéland argenté. Il met par ailleurs toute une gamme de cris miaulants et grinçants.

Habitat

Pendant la saison de reproduction, il habite au Canada, dans le Haut-Arctique, nichant sur les côtes rocheuses des îles. En hiver, on l'observe autour des pièces d'eau et des lagunes, le long du littoral Pacifique de la Colombie Britannique jusqu'à la Baja californienne. Son habitat comprend les estuaires et les baies abritées mais il peut également passer du temps très au large des côtes, sur les rives de réservoirs d'eau douce ou dans les décharges d'ordures à proximité du littoral.

Comportement traits de caractère

C'est une espèce migratrice. A la fin de l'été et au début de l'automne, les colonies se disloquent et les oiseaux prennent la direction du sud pour s'installer le long des côtes du Pacifique Nord, du Yukon jusqu'au sud de la Californie. La migration d'automne commence en septembre mais la pointe dans les effectifs a lieu en décembre et en janvier. Peu d'oiseaux se dirigent vers la côte Est ou les grands lacs, même si le nombre d'observations dans ces régions est en constante augmentation en raison de l'intérêt que suscite cet oiseau relativement rare chez les ornithologues. Le retour vers lieux de nidification intervient en fin du mois de mars et est totalement achevé au début du mois de mai.

Alimentation mode et régime

Le régime du goéland de Thayer est constitué principalement de charognes, de poissons et, dans une certaine mesure, d'oeufs d'autres espèces marines. Il trouve sa nourriture soit en plongeant à de faibles profondeurs à partir de la surface, soit en se jetant la tête la première et en s'immergeant alors qu'il est en vol, soit également en marchant le long du rivage. Comme beaucoup de goélands, il consomme aussi les détritus dans les décharges.

Reproduction nidification

On ne connaît pas entièrement les caractéristiques reproductives du goéland de Thayer, mais on pense généralement qu'il atteint la maturité sexuelle vers l'âge de quatre ans. Comme la plupart des laridés, les goélands de Thayer nichent en colonies mixtes qu'ils partagent avec d'autres espèces de goélands. Le nid est habituellement situé sur la corniche d'une falaise d'un îlot rocheux et les deux partenaires participent à sa construction. Il s'agit d'un amoncèlement de matières végétales légèrement compressé en son milieu. La femelle pond habituellement 2 ou occasionnellement 3 oeufs de couleur brun bleuâtre. Les deux parents participent à l'incubation qui varie de 23 à 27 jours ainsi qu'au nourrissage des jeunes. On n'a pas d'information précise sur l'envol des oisillons.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 23/04/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net