Grive à dos olive

Catharus ustulatus - Swainson's Thrush

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Turdidés

  • Genre
    :

    Catharus

  • Espèce
    :

    ustulatus

Descripteur

(Nuttall, 1840)

Biométrie
  • Taille
    : 20 cm
  • Envergure
    : 29 à 31 cm.
  • Poids
    : 23 à 45 g
Longévité

10 ans

Distribution

Distribution

Description de la famille

Les turdidés sont des passereaux de taille moyenne à grande. Ils possèdent généralement un bec assez long et fort, et des pattes robustes. La couleur de leur plumage est très variable. Beaucoup sont entièrement dans des tons discrets de brun, de gris ou de noir mais d'autres montrent des coul... lire la suite

Description identification

Les sexes sont identiques. Les individus de la race swainsoni (race largement la plus répandue) possèdent un front, une calotte et une nuque brun-olive foncé, se nuançant de gris-olive sur le manteau, le dos et les scapulaires. Le croupion et les sus-caudales sont habituellement plus bruns que le dos et le manteau. La queue est olive sombre avec des filets intérieurs noirs. L'ensemble des couvertures alaires est olive foncé ou noirâtre, la plupart des plumes étant liserées d'olive plus clair. Le dessous des ailes est blanchâtre avec quelques taches gris-brun. Les globes oculaires sont entourés par un anneau chamois qui forme une "paire de lunettes". Les joues et les oreillons brun-olive sont vaguement mouchetés de petits points chamois qui se développent jusqu'aux côtés du cou. Le menton et la gorge sont chamois clair, s'assombrissant ou devenant plus crème sur la poitrine. Un trait malaire est constitué par la juxtaposition de petits points sombres. Le haut de la poitrine est tapissé d'une multitudes de marques sombres en forme de coin. Ces taches changent de forme et deviennent plus rondes ou plus ovales sur le centre et le bas de la poitrine. Les côtés de la poitrine, les flancs et les cuisses sont chamois ou brun-olive clair avec des salissures brun foncé. La zone anale et les sous-caudales sont blanchâtres. Le bec est corne-noirâtre avec la base de la mandibule inférieure jaunâtre. Les pattes sont rose chair ou variablement teintées de gris ou de violet. Au printemps et en été, le plumage devient usé. Les parties supérieures, y compris les ailes et la queue sont plus grises.

Les immatures ne diffèrent guère des adultes. Les oiseaux vivant dans l'est sont davantage brun-olive sur le dessus, alors que les oiseaux vivant à l'ouest sont plutôt brun-roux.

Indications subspécifiques 6 Sous-espèces

  • Catharus ustulatus ustulatus (widespread)
  • Catharus ustulatus incanus (c and e Alaska and w Canada)
  • Catharus ustulatus phillipsi (Queen Charlotte Is.. off w Canada.)
  • Catharus ustulatus oedicus (sw USA)
  • Catharus ustulatus swainsoni (c and e Canada, n USA)
  • Catharus ustulatus appalachiensis (e USA)

Noms étrangers

  • Swainson's Thrush,
  • Zorzalito de Swainson,
  • Sabiá-de-óculos,
  • Zwergdrossel,
  • flótázó fülemülerigó,
  • Свэнсонов дрозд,
  • 斯氏夜鸫,
  • Dwerglijster,
  • Tordo di Swainson,
  • Beigekindad skogstrast,
  • Brunkinnskogtrost,
  • drozdek okularowy,
  • drozd olivový,
  • drozd malý,
  • Olivenskovdrossel,
  • korpirastas,
  • ,
  • シロハラコツグミ,

Voix chant et cris

Grive à dos olive
adulte

Les grives à dos olive sont assez souvent silencieuses. Elles ne chantent généralement que de la fin mars à la fin juillet. Leur cri le plus courant est un "pwink", "pwit", "whit" ou "whiut" qui résonne tout a fait comme une goutte d'eau qui tombe dans un seau. Pendant la nuit, les migrants produisent un "queep" doux, simple et portant à longue distance, ce qui facilite la lecture de leur itinéraire. Le chant est absolument magnifique. En beauté, il ne peut être surpassé que par celui de la Grive solitaire (Catharus guttatus). C'est une spirale ascendante qui comprend parfois jusqu'à 15 phrases "whao-whayo-whiyo-wheya-wheya" et qui se termine par une fine note tranchante. Les grives à dos olive chantent très tôt à l'aube et en soirée jusqu'à assez tard dans la nuit.

Habitat

Pendant la saison de nidification, les grives à dos olive vivent principalement dans les sous-bois des forêts d'épicéas, à des altitudes qui peuvent culminer jusqu'à 2700 mètres. On peut également les trouver dans les épicéas nains ou rabougris qui recouvrent les versants des collines. Elles fréquentent d'autres types d'habitats forestiers comme les parcelles de sapins du Canada, différentes étendues de feuillus dans lesquelles se mêlent épicéas, sapins baumiers et fourrés épais d'aulnes. Les grives à dos olive marquent une certaine préférence pour les lieux humides et bien ombragés à proximité de cours d'eau ou de cavités marécageuses, surtout si celles-ci sont pourvues de saules, de trembles et de peupliers. Pendant la migration, les grives à dos olive s'installent dans le même genre d'habitat, mais elles sont généralement obligées de s'adapter à des parcelles de superficie plus modeste comme les bois et les fourrés, les vergers, les jardins, les parcs, les broussailles qui longent le littoral, les oasis et les bosquets. Pendant la période hivernale, elles choisissent des zones humides d'arbres fruitiers, habituellement en dessous de 2000 m.

Comportement traits de caractère

La grive à dos olive, aussi appelée grive de Swainson, est un oiseau timide et discret, aimant bien fréquenter en solitaire les recoins confidentiels à l'étage moyen des arbres. C'est la plus arboricole de toutes les grives du genre Catharus, mais elle passe également de longues périodes à terre où elle se déplace en marchant et en sautillant près des sous-bois épais. Compte-tenu de ce mode de vie particulier, elle recherche sa nourriture à la fois dans la litière de feuilles et dans le feuillage des arbres et des buissons à faible hauteur au-dessus du sol. Son vol est rapide et fringant et elle agite souvent la queue de haut en bas pendant plusieurs secondes après qu'elle ait atterri. Elle effectue également des mouvements nerveux de la queue lorsqu'elle est alarmée. Pendant la saison de nidification et en hiver, cet oiseau vit presque toujours en solitaire ou en couples, mais pendant la migration, il forme des petites bandes lâches au sein desquelles on peut également trouver des grives fauves (Turdus fuscecens) et des grives à joues grises (Catharus minimus).

La migration d'automne commence à la fin août, se poursuit en septembre et au début octobre. Les oiseaux de Nouvelle-Angleterre suivent une route très à l'ouest alors que les oiseaux des Rocheuses transitent par le Mexique. Les migrateurs parviennent dans leurs quartiers d'hiver au Honduras à la première semaine d'octobre. Ceux qui vont plus au sud, notamment jusqu'au nord de l'Argentine, n'arrivent pas avant novembre. La migration de retour s'effectue dès le mois d'avril. Tous les oiseaux ont regagné les sites de nidification pour la mi-mai.

Alimentation mode et régime

Les grives à dos olive ont un régime mixte. Ils se nourrissent, d'insectes, de fourmis dont ils traquent les colonnes en hiver, de coléoptères, de charançons, d'abeilles, de guêpes, de mouches, de tipules, de criquets, de moustiques, de punaises et de chenilles. Ils ingurgitent également des petits vers de terre et des fruits, en particulier ceux du cornouiller et du laurier benzoin, les mûres, les framboises, les raisins, les cerises sauvages, les baies de sureau et quelques graines. Pendant la période hivernale, les grives à dos olive deviennent presque exclusivement arboricoles car leur menu devient majoritairement végétarien, ce qui ne les empêche pas d'effectuer de courtes sorties dans les airs pour capturer quelques insectes à la manière des gobemouches.

Reproduction nidification

La saison de nidification est assez brève et se déroule de fin mai à début juin. Le nid est une coupe soignée, construite avec de la mousse, des petit bouts de laîches, des feuilles, des fines tiges d'herbes, des fibres végétales, des fougères, des lichens et des morceaux d'écorce. Le contour est parfois décoré avec des fines lanières d'écorce de bouleau jaune. L'intérieur de la coupe est tapissé de lichens, de radicelles et de matériaux raffinés provenant de feuilles mortes. Le nid est généralement placé sur la branche horizontale d'un épicéa, d'un sapin baumier, d'un mélèze, d'un cèdre ou d'un saule pleureur, à une hauteur qui varie de 0,75 m à 10 mètres au-dessus du sol. En fait, la plupart sont situés entre 2 et 3 mètres, au milieu d'une ramure très éloignée du tronc. La ponte comprend 3 ou 4 œufs, de couleur bleu pâle, sur lesquels sont réparties de façon régulière une multitude de petites taches roussâtres ou même jaune brunâtre. La femelle couve seule pendant 12 ou 13 jours. Les jeunes séjournent au nid pendant 10 à 12 jours et sont alimentés par les deux parents. Les nids de la grive à dos olive sont assez rudement affectés par le parasitisme du Vacher à tête brune (Molothrus ater).

Distribution

Les grives à dos olive nichent sur le continent nord-américain. Leur aire de distribution couvre un vaste territoire qui va de l'Alaska jusqu'à la Nouvelle-Ecosse à travers tout le Canada. Aux Etats-Unis, pendant la période de reproduction, l'espèce est présente en Nouvelle-Angleterre et dans tous les états de l'ouest de l"état de Washington jusqu'au Nouveau-Mexique. Pendant l'hiver, les grives à dos olive migrent dans le nord-ouest de l'Amérique du Sud. Quatre sous-espèces sont officiellement reconnues : C.U. ustulatus , la race type (Alaska, de la péninsule de Seward en direction du sud jusqu'au centre du Nevada en longeant la côte pacifique et en passant par la Colombie Britannique, l'Oregon et l'ouest de la Californie). - C.U. almae (est et sud-est de l'Alaska, Yukon, Ouest McKenzie, centre de l'Alberta, montagnes Rocheuses jusqu'en Utah, au Colorado et au Nouveau-Mexique) - C.U. oedicus (état de Washington, Oregon et Sud-Centre Californie) - C.U. swainsoni (Canada, du centre de la Colombie Britannique jusqu'à la Nouvelle-Ecosse en passant par la Saskatchewan et l'Ontario - Etats-Unis, (du nord de la Nouvelle -Angleterre jusqu'au sud de la Virginie, en passant par la Pennsylvanie et le Maryland).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

La grive à dos olive est répandue ou localement commune. Toutefois la destruction de son habitat dans ses quartiers d'hivernage a sans doute contribué au déclin de ses effectifs dans les années 80. Le parasitisme du Vacher à tête brune n'est pas sans conséquence. Il perturbe grandement la reproduction et limite considérablement le succès des couvées.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 25/10/2008 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net