Grive de Sibérie

Geokichla sibirica - Siberian Thrush

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Turdidés

  • Genre
    :

    Geokichla

  • Espèce
    :

    sibirica

Descripteur

(Pallas, 1776)

Biométrie
  • Taille
    : 23 cm
  • Envergure
    : 35 cm.
  • Poids
    : 70 à 90 g
Distribution

Distribution

Description identification

Grive de Sibérie
♂ adulte

Elle a la même taille que la Grive musicienne, mais avec un bec relativement plus grand et une calotte plus aplatie. Le mâle adulte présente un plumage gris ardoise foncé qui peut paraître noir par mauvaise lumière, à l'exception du sourcil qui est blanc frappant. Il évite toute confusion avec le Merle noir en raison de ce dernier caractère. Le centre du ventre et les coins de la queue sont blancs. Les pattes sont pâles, de rose jaunâtre à orange jaunâtre. Le dessous des ailes porte des bandes noires et blanches. La femelle adulte ressemble à la Grive musicienne par son sourcil ocre pâle bien visible et ses parties inférieures brun-gris légèrement écailleuses, les écailles se transformant en points sur la poitrine. Les coins de la queue sont blanchâtres. Le dessous de l'aile porte des bandes noirâtres et chamois blanchâtre, contrairement à celles de la Grive musicienne qui sont chamois uniforme. Des marques foncées tapissent les flancs qui peuvent paraître sombres avec des taches pâles.
Les mâles de premier année peuvent présenter un plumage intermédiaire entre le mâle et la femelle. Ils affichent des caractères de plumage féminin à la tête, aux parties inférieures et sous l'aile jusqu'à l'été suivant au moins. Les juvéniles rappellent la femelle adulte, mais leur dessus porte des traits pâles sur la partie centrale du dos.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Geokichla sibirica sibirica (e)
  • Geokichla sibirica davisoni (Sakhalin, s Kuril Is. and Japan)

Noms étrangers

  • Siberian Thrush,
  • Zorzal Siberiano,
  • Tordo-siberiano,
  • Schieferdrossel,
  • Szibériai földirigó,
  • Сибирский дрозд,
  • 白眉地鸫,
  • Siberische Lijster,
  • Tordo siberiano,
  • Sibirisk trast,
  • Sibirtrost,
  • drozdaczek ciemny,
  • drozd tmavý,
  • drozd tmavý,
  • Sibirisk Drossel,
  • siperianrastas,
  • ,
  • マミジロ,

Habitat

Dans son aire habituelle de répartition, la grive sibérienne niche dans les forêts de conifères et les forêts mixtes denses. Extrêmement craintive et discrète, elle fréquente les fourrés , les lieux marécageux et boisés mais au passage, on l'observe dans les jardins et sur les lisières. Sur les lieux d'hivernage asiatiques, elle affectionne les sous-bois.
La grive sibérienne est endémique de la Russie Asiatique. Son aire de distribution qui s'étend au sud de la toundra se superpose en grande partie avec celle de la Grive de Naumann mais elle est plus restreinte en superficie, n'allant pas aussi vers l'ouest et étant loin d'atteindre les monts Oural. Elle est également absente de la presqu'île du Kamtchatka.

Comportement traits de caractère

La grive sibérienne est une espèce migratrice. Les vallées des cours d'eau constituent des itinéraires de déplacement privilégiés. La migration de printemps débute au mois de mai, toutefois dans le nord de l'aire de distribution , l'installation sur les lieux de nidification n'intervient que dans la première quinzaine de juin. Le départ automnal se produit en octobre. La première étape de l'hivernage se situe dans le sud de la Chine, et de là jusqu'en Birmanie et à Java.
La grive sibérienne est un des oiseaux les moins connus dans la taïga de la Sibérie Orientale. Relativement silencieux en dehors de la période de reproduction, le mâle chante le matin, perché en haut d'un arbre. Sa voix est très caractéristique mais monotone. Il répète des phrases mélodieuses où les notes sifflées alternent avec un bavardage plus doux.

Alimentation mode et régime

Son régime alimentaire est omnivore. Elle consomme une grande variété d'insectes et des invertébrés, notamment des vers de terre, mais également des baies. Turdidé furtif, la grive sibérienne se nourrit au sol, sous le couvert dense où elle est assez difficile à observer. Toutefois, plusieurs individus égarés ont été trouvés dans des bandes mixtes en compagnie d'autres espèces de grives et se nourrissant plus à découvert.

Reproduction nidification

Le nid, placé dans une enfourchure de buisson à environ 2 mètres du sol, se compose d'herbes, de feuilles et de terre. Il contient des oeufs verts tachés de roux. L'incubation, assurée par le mâle et la femelle, a été observée entre la fin du mois de juin et celle de juillet. Les jeunes quittent le nid au début d'août et la mue commence à cette période.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 30/09/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net