Grive obscure

Turdus obscurus - Eyebrowed Thrush

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Turdidés

  • Genre
    :

    Turdus

  • Espèce
    :

    obscurus

Descripteur

Gmelin, JF, 1789

Biométrie
  • Taille
    : 23 cm
  • Envergure
    : 36 à 38 cm.
  • Poids
    : 61 à 117 g
Distribution

Distribution

Description identification

Cette assez petite grive ressemble à la Grive mauvis par sa morphologie, mais elle a une taille légèrement supérieure. L'adulte présente un dessus brun-olive terne, avec la tête, la nuque et le haut de poitrine plus gris, nettement plus gris-ardoise chez le mâle. Le sourcil, le menton et la partie supérieure de la gorge sont blanchâtres. Le reste des parties inférieures est également blanchâtre, exceptés le bas de la poitrine et les flancs chamois orangé. Les pattes sont jaunâtres, plus vives chez le mâle. En vol, on aperçoit parfois une tache blanche aux coins des rectrices mais celle-ci peut être absente ou non perceptible lorsque la queue n'est pas déployée. Le dessous des ailes est grisâtre ou chamois grisâtre.
La femelle présente en général une livrée plus terne que le mâle. Le gris de la poitrine est plus clair et plus teinté de brun. Il y a davantage de blanc sur la gorge qui est striée sur les côtés. Le gris de la tête et de la nuque est nuancé de brunâtre. L'absence de stries sur l'abdomen, la coloration plus grise de la tête et le sourcil plus fin la distingue assez aisément de la Grive mauvis.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Eyebrowed Thrush,
  • Zorzal Rojigrís,
  • Tordo-de-cabeça-cinzenta,
  • Weißbrauendrossel,
  • Halvány rigó,
  • Оливковый дрозд,
  • 白眉鸫,
  • Vale Lijster,
  • Tordo oscuro,
  • Gråhalsad trast,
  • Gråstrupetrost,
  • drozd oliwkowy,
  • drozd olivkastý,
  • drozd plavý,
  • Gråstrubet Drossel,
  • harmaakurkkurastas,
  • ,
  • マミチャジナイ,

Voix chant et cris

Son répertoire comprend un grand éventail de cris : un 'tchac' doux, un 'tack-tack' dur, et un 'srîîh' pénétrant, un peu plus râpeux que celui de la Grive mauvis. Son chant, que l'on n'entend pratiquement jamais dans nos régions, rappelle celui du Merle noir, mais en plus simple, plus sifflé, avec des phrases plus espacées.

Habitat

Dans son aire de répartition traditionnelle, la taïga sibérienne, elle niche dans différents types de forêts, marquant toutefois une préférence pour les zones denses de conifères. Dans les quartiers d'hiver, on la trouve dans les forêts, les zones boisées et des milieux plutôt ouverts tels que les jardins et les bosquets. La grive obscure est originaire de l'ouest et du centre de la Sibérie, mais dès la fin de l'automne, elle migre en Asie du Sud-Est où elle recherche des températures plus clémentes.

Comportement traits de caractère

La grive obscure se nourrit au sol, à une distance assez proche du couvert. Elle s'envole dans les arbres au moindre signe de danger. Elle est cependant moins furtive que la plupart des autres grives occasionnelles. Elle est fortement migratrice, s'envolant vers le sud pour prendre ses quartiers d'hiver dans l'Asie du Sud-Est et en Indonésie. C'est un migrant occasionnel très rare en Europe Occidentale. Au passage et en migration, cet oiseau forme souvent des petites bandes.

Alimentation mode et régime

La grive obscure se nourrit d'insectes, de vers de terre, de fruits et de baies. Elle recherche son alimentation au-dessous des grands arbres, sautillant ou marquant des temps d'arrêt pour planter vigoureusement son bec dans le sol et se saisir ainsi de sa proie. Elle glane également ses ressources dans les branches et dans le feuillage.

Reproduction nidification

La grive obscure niche dans les arbres de la taïga. Elle installe généralement son nid à une hauteur comprise entre 1 et 4 mètres 50 dans un conifère. Ce dernier est construit avec des radicelles, des herbes, des brindilles et de l'écorce. Il est garni avec de la terre et des végétaux. La femelle y dépose 4 à 6 oeufs, de couleur grise et vert ou bleu-vert avec des taches brun-rouge. L'incubation, qui dure entre 13 et 15 jours, est assurée par la femelle seule.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 18/04/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net