Huîtrier pie

Haematopus ostralegus - Eurasian Oystercatcher

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Haematopodidés

  • Genre
    :

    Haematopus

  • Espèce
    :

    ostralegus

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 48 cm
  • Envergure
    : 80 à 86 cm.
  • Poids
    : 400 à 820 g
Longévité

36 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Huîtrier pie est un oiseau de rivage. Ce robuste échassier assez trapu est entièrement noir et blanc : tête, cou, haut de poitrine et dos noirs ; ailes et queue noir et blanc. Le bec, long et rectiligne, est rouge orangé. Les pattes sont roses. Il n'y a pas de dimorphisme sexuel, mâles et femelles sont absolument identiques.

Indications subspécifiques 4 Sous-espèces

  • Haematopus ostralegus ostralegus (nw, c, e)
  • Haematopus ostralegus longipes (Ukraine and Turkey to c Russia and w Siberia)
  • Haematopus ostralegus buturlini (w Kazakhstan to nw China)
  • Haematopus ostralegus osculans (Kamchatka Pen., Korea, ne China)

Noms étrangers

  • Eurasian Oystercatcher,
  • Ostrero Euroasiático,
  • Ostraceiro-europeu,
  • Austernfischer,
  • Csigaforgató,
  • Кулик-сорока,
  • 蛎鹬,
  • Scholekster,
  • Beccaccia di mare eurasiatica,
  • Strandskata,
  • Tjeld,
  • ostrygojad (zwyczajny),
  • lastúrničiar strakatý,
  • ústřičník velký,
  • Strandskade,
  • meriharakka,
  • Bonttobie,
  • ミヤコドリ,

Voix chant et cris

Huîtrier pie
adulte

Cris aigus et forts : Klip klip klip.

Habitat

Cet habitant du littoral marin accepte une grande variété de paysages. Il marque une préférence pour les rivages plats, les étendues vaseuses des baies et des estuaires mais il fréquente également les côtes rocheuses avec récifs ou les îlots bas couverts d'algues. Cependant, depuis quelques années, grâce à une remarquable adaptation alimentaire, il a colonisé les prairies intérieures et les lagunes avoisinantes. Cette colonisation a ses limites : plus on s'éloigne des côtes, plus sa présence est rare.

Comportement traits de caractère

Huîtrier pie
adulte nuptial

Les couples nichant en France (nombreux en Normandie et Bretagne, significatifs sur les côtes de la Manche, en Camargue et sur le bassin d'Arcachon) sont sédentaires. Ils sont rejoints en septembre par de nombreux individus, originaires des Pays-Bas et de Grande-Bretagne. Ces hivernants repartent progressivement de février à avril. L'huîtrier-pie niche en couples séparés mais devient très sociable après la période de nidification. Son activité est à la fois diurne et nocturne.

Alimentation mode et régime

Lorsqu'il est en bord de mer, l'huîtrier pie se nourrit principalement de mollusques bivalves (moules, coques). Il se révèle particulièrement habile pour ouvrir les coquillages en les martelant ou en écartant les valves et en sectionnant avec son bec le muscle qui les relie. Son menu est complété par des gastéropodes (littorines), des crabes et des vers marins. Lorsqu'il est à l'intérieur des terres, son repas se compose essentiellement de lombrics et d'insectes.

Reproduction nidification

Huîtrier pie
adulte nuptial

Le nid est une construction rudimentaire. C'est une simple dépression garnie de coquillages et de débris d'algues. Entre mars et mai, la femelle y dépose en moyenne trois oeufs jaunâtres striés de brun-noir qui sont couvés pendant une période variant de 24 à 27 jours. Les poussins sont nidifuges.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 10/03/2004 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net