Jaseur boréal

Bombycilla garrulus - Bohemian Waxwing

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Bombycillidés

  • Genre
    :

    Bombycilla

  • Espèce
    :

    garrulus

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 23 cm
  • Envergure
    : 34 à 35 cm.
  • Poids
    : 40 à 64 g
Longévité

13 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Jaseur boréal
adulte
Jaseur boréal
adulte

Le Jaseur boréal a un peu la taille, la silhouette et le vol de l'Etourneau sansonnet avec lequel, en Europe, on peut le confondre de loin si on ne fait pas attention, d'autant plus qu'il est grégaire comme lui, mais une observation attentive nous ramène vite à la raison. Le plumage est clair et le bec court.
Ce qui saute aux yeux de prime abord, c'est la longue huppe érectile fréquemment dressée sur la tête. La face est très contrastée. Un bandeau noir partant du front englobe l'œil sombre et se poursuit vers la nuque. Noire également est la gorge. L'avant de la calotte et des joues est roux. Une tache blanche s'observe à la commissure buccale et un trait blanc souligne l'œil. Le bec bicolore est plutôt court et épais.
Le manteau et les couvertures alaires sont brun-beige passant au gris clair sur le dos, le croupion et les sus-caudales. Le dessous est beige, légèrement teinté de saumon au cou et à la poitrine. Le bas-ventre blanc contraste vivement avec les sous-caudales châtain.
Ailes et queue sont remarquables. Les rémiges primaires noires sont terminées de blanc et de jaune. Les rémiges secondaires grises à bout blanc sont prolongées par un pinceau cireux rouge vif. Une bande blanche barre l'aile au niveau des grandes couvertures. La courte queue, grise à la base puis noire, est terminée de jaune, comme si l'oiseau avait trempé ses rectrices dans un pot de peinture.
Le dimorphisme sexuel est léger. La femelle a moins de jaune au bout de la queue, moins de blanc aux rémiges primaires, moins de rouge aux secondaires, le noir de la gorge moins bien délimité, etc.
Le juvénile a un plumage beaucoup plus terne, plus gris, sans les subtiles nuances roses ou rousses qui caractérisent celui de l'adulte. De plus, il est moins uniforme, strié de brun sur les parties inférieures. La gorge est blanche. Le masque facial plus étroit, la huppe moins longue, le jaune de l'aile plus pâle, celui de la queue moins large que chez l'adulte. Mais tout cela ne se voit que sur les lieux de reproduction, avant la mue post-juvénile. Après la première mue, le jeune devient assez semblable à l'adulte mais son plumage manque de brillance. Il se reconnaît surtout à ses rémiges primaires dont le jaune du vexille externe est moins développé et plus pâle et le blanc du vexille interne absent. C'est assez subtil.

Indications subspécifiques 2 sous-espèces

  • Bombycilla garrulus garrulus (n Europe and n Asia)
  • Bombycilla garrulus pallidiceps (w Canada and n and w USA)

Noms étrangers

  • Bohemian Waxwing,
  • Ampelis Europeo,
  • Picoteiro,
  • Seidenschwanz,
  • Csonttollú,
  • Pestvogel,
  • Beccofrusone comune,
  • Sidensvans,
  • Sidensvans,
  • chochláč severský,
  • brkoslav severní,
  • Silkehale,
  • tilhi,
  • ocell sedós comú,
  • Silkitoppa,
  • jemiołuszka (zwyczajna),
  • zīdaste,
  • pegam,
  • Свиристель,
  • キレンジャク,
  • 太平鸟,
  • 黃連雀〔黃尾太平鳥〕,

Voix chant et cris

Jaseur boréal
juvénile

Le cri habituel, qui a aussi fonction de chant, est un trille liquide grésillant typique. Les cris cumulés d'une troupe en vol produisent une petite musique aigrelette elle-même typique. Sur les lieux de reproduction, on note également de petits cris gazouillés ou grattés.

Habitat

Jaseur boréal
adulte

Le Jaseur boréal est à la belle saison un passereau typique de la taïga, forêt coniférienne subarctique qui borde au sud la toundra, mais il habite également les forêts mixtes ou même la forêt de bouleaux.

Il préfère les facies ouverts, peu denses, les lisières, c'est à dire les milieux avec une strate inférieure fournie. En dehors de la période de reproduction, l'espèce fréquente toutes sortes de milieux arbustifs et arborés où elle peut trouver les baies et les fruits dont elle se nourrit exclusivement. Cela peut l'amener en hiver jusque dans les parcs urbains des grandes villes, surtout à la faveur du gui dont elle apprécie les fructifications.

Comportement traits de caractère

Jaseur boréal
adulte

Le Jaseur boréal est une espèce grégaire. Ce caractère autorise une reproduction en colonies lâches.

Jaseur boréal
adulte plum. internuptial
En intersaison, il se déplace en troupes, parfois fortes de plusieurs milliers d'individus.
C'est un oiseau peu farouche, caractère qu'il partage avec d'autres espèces du grand nord et qui peut être relié au côté sauvage et retiré des forêts qu'il habite. Il se laisse approcher facilement, ce qui permet de belles observations, en particulier dans les parcs urbains qu'il fréquente en hiver.
C'est un grand amateur de petits fruits. Il est donc très dépendant des conditions naturelles pour sa survie. Les années de mauvaise fructification des ligneux qui le nourrissent, il est contraint de partir en nombre vers le sud à la recherche de nourriture. Ce sont probablement ces apparitions sporadiques imprévisibles hors de l'aire normale qui sont à l'origine de croyances populaires faisant de lui un annonciateur de peste, celle-ci intervenant également à l'improviste. Ainsi en Allemagne, il est surnommé Pestvogel.

Vol

Jaseur boréal
adulte

Le Jaseur boréal a un vol rapide et direct qui rappelle celui d'un étourneau, avec toutefois des battements moins puissants. C'est un oiseau grégaire qui se déplace en groupes ordonnés une fois la reproduction terminée.

Alimentationmode et régime

Le régime est avant tout insectivore et frugivore. En saison de reproduction, il est assez varié, surtout insectivore (insectes et leurs larves, araignées, petits mollusques,.

..) mais l'oiseau se nourrit aussi de fruits et autres items végétaux (bourgeons, fleurs, fructifications de mousses et de lichens, sève d'arbre,...). Les insectes sont recherchés au sol et dans la végétation mais peuvent aussi être prélevés au vol. Quant aux fruits, ils sont prélevés directement en place mais peuvent aussi l'être au sol. En période internuptiale, le régime frugivore devient exclusif, ce qui rend l'espèce dépendante de la fructification de certains arbres et arbustes, d'où ses irruptions occasionnelles bien connues au sud de l'aire habituelle en cas de pénurie de petits fruits.

Reproduction nidification

L'espèce, monogame, niche en couples isolés ou en petites colonies lâches. L'unique nidification intervient tard dans le printemps.

Jaseur boréal
juvénile

Lors de la parade nuptiale, le mâle offre un cadeau à la femelle, une baie, une nymphe de fourmi ou autre, que les partenaires se repassent tour à tour sans l'avaler.
Le nid est une coupe construite sur une branche horizontale de conifère, entre 2 et 15 mètres du sol. Il est fait de brindilles, d'herbes, de mousses et de lichens, et garni intérieurement de plumes ou de poils.
La femelle y dépose 3 à 7 œufs. L'incubation dure environ deux semaines. Les jeunes sont nourris au nid une 15e de jours par régurgitation d'insectes et de baies.

Distribution

Espèce boréale holarctique. L'aire de nidification s'étend sur toute l'Eurasie, de la Scandinavie à la Sibérie orientale et au Kamtchatka, et sur le nord du continent américain, du détroit de Béring à la Baie d'Hudson. Le Jaseur boréal est un migrateur partiel. L'aire d'hivernage est plus au sud, chevauchant marginalement la première. L'espèce est occasionnelle en France en hiver lors d'invasions irrégulières.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce est commune, non menacée pour l'instant.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Jaseur boréalFiche créée le 13/01/2019 par
publiée le - modifiée le 2019-01-14 14:09:46 © 1996-2019 Oiseaux.net