Kétoupa brun

Ketupa zeylonensis - Brown Fish Owl

Kétoupa brun
adulte
Systématique
  • Ordre
    :

    Strigiformes

  • Famille
    :

    Strigidés

  • Genre
    :

    Ketupa

  • Espèce
    :

    zeylonensis

Descripteur

(Gmelin, JF, 1788)

Biométrie
  • Taille
    : 58 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 1105 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ketupa zeylonensis, un nom latin énigmatique, Kétoupa vient-il de la mythologie indienne, où Ketu correspond à la phase descendante de la Lune ? Une chose est sûre, notre rapace nocturne revendique une appartenance ceylanaise, zeylonensis venant du latin botanique, signifiant l'origine ceylanaise. Ketupa zeylonensis peut s'appeler également Bubo zeylonensis, les analyses génétiques montrant de grandes similitudes avec le gène Bubo. Le kétoupa brun mesure de 50 à 57 cm, les "touffes" d'oreille sont généralement portées horizontales et donnent une tête presque plate à notre rapace, les grands cercles oculaires jaunes entourent les pupilles noires, les yeux sont légèrement cerclés de gris, les joues étant marron clair. Le bec est blanc grisâtre et visiblement fort. Le front et la calotte sont brun clair, parfois plus foncé sur certains individus, et nettement striés de traits verticaux marrons presque noirs, la gorge est blanc-crème, on la remarque surtout lorsque l'oiseau redresse la tête ; le plumage de toute la poitrine et du ventre est crème. Lorsqu'on observe attentivement l'oiseau, on remarque des ondulations grises très claires horizontales sur la poitrine et le ventre, puis de fines marques verticales marron foncé complètent la livrée très travaillée du kétoupa brun, lui donnant un port altier et noble. La nuque, le manteau et le dos sont marrons, également marqués de stries verticales plus foncées et beaucoup plus larges que celles observées sur le ventre. Les scapulaires brun-roux sont tachetées d'une couleur brune très foncée et vont se moucheter de petits points blanc-crème, le même marquage est visible sur toutes les couvertures avec des taches et de petits points brun clair qui apparaissent. Ces points brun clair deviennent plus voyants sur les moyennes et grandes couvertures ; les rémiges vont alors reprendre la même couleur brune foncée, à la limite du noir, qui tachetait les scapulaires et ces points brun clair plus importants deviennent alors des stries horizontales. La queue, peu voyante, est toujours de couleur marron foncé à noir, et rayée de larges marques blanches à blanc-crème. Les pattes de couleur jaune ont les tarses nus, ce qui aidera probablement l'oiseau lorsqu'il est dans l'eau. Les femelles sont un peu plus grandes que les mâles, les jeunes sont beaucoup moins tachetés et les diverses rayures sont moins marquées.

Indications subspécifiques 4 Sous-espèces

  • Ketupa zeylonensis zeylonensis (Middle East to Southeast Asia)
  • Ketupa zeylonensis semenowi (Middle East to nw India)
  • Ketupa zeylonensis orientalis (ne Burma to se China, Indochina and the Malay Pen.)
  • Ketupa zeylonensis leschenaulti (India through Burma to w Thailand)

Noms étrangers

  • Brown Fish Owl,
  • Búho Pescador de Ceilán,
  • Bufo-pescador,
  • Fischuhu,
  • indiai halászbagoly,
  • Бурый рыбный филин,
  • 褐渔鸮,
  • Westelijke Bruine Visuil,
  • Gufo pescatore bruno,
  • Brun fiskuv,
  • Brunfiskeugle,
  • ketupa bosonoga,
  • ketupa rybárka,
  • ketupa rybí,
  • Brun Fiskeugle,
  • kalahuuhkaja,
  • ,
  • ミナミシマフクロウ カッショクウオミミズク,

Voix chant et cris

Kétoupa brun
adulte

Le kétoupa brun ne chante pas, il émet des sons que l'on peut assimiler à un bourdonnement grave et sourd : "boo-o-boom" répété à intervalles réguliers, avec parfois des hululements plus aigus : "huh-huh-woo-huh".

Habitat

Les forêts clairsemées d'arbres à feuilles caduques ou semi-caduques, tous les abords de cours d'eau qui présentent une végétation abondante avec des arbres adultes. Au Moyen-Orient, près des oueds. On le trouve jusqu'à 1 900m en Chine.

Comportement traits de caractère

Sédentaire, aucune migration observée.

Alimentation mode et régime

Les anglo-saxons le nomment Brown Fish-owl, littéralement le hibou pêcheur brun, nous avons donc à faire à un rapace nocturne spécialisé, son régime étant fait de poissons divers, crustacés, amphibiens, tous inféodés aux milieux aquatiques. Il saura varier son menu avec des rongeurs, reptiles ou d'autres oiseaux, à l'occasion il peut devenir charognard. Ce chasseur est, bien sûr, nocturne, mais on peut le voir chasser au crépuscule. Il reste souvent perché, se tenant à l'affût, pour plonger, et on peut alors l'observer debout au milieu d'une rivière, avec sa proie dans ses serres.

Reproduction nidification

Période de reproduction de novembre à mai en Inde, plutôt en avril au Sri Lanka. L'oiseau préfèrera les saisons sèches pendant lesquelles il pourra pêcher plus facilement. On pense que le kétoupa brun est un exemple de fidélité et que le couple s'unit pour la vie, il nichera dans le creux d'un gros arbre, un ancien nid de rapaces, ou une grande anfractuosité de falaise ; le point essentiel est que ce nid se trouve à proximité d'un point d'eau. On a également observé des couples nicher dans des habitations abandonnées. En général, 2 à 4 œufs seront couvés, par la femelle, pendant 34 à 38 jours, les oisillons quitteront le nid au bout de 50 jours.

Distribution

Ssp zeylonensis qui donne son nom à l'espèce au Sri Lanka. Il est observé en Inde, Myanmar et Thaïlande avec la ssp leschenault qui est plus grande et à la teinte générale brun clair ; ssp orientalis, beaucoup plus foncée, presque noire sur la tête est présente à l'est de la Thaïlande, sur toute la péninsule indochinoise et la Chine. Enfin ssp semenowi au plumage plus roux se trouve au sud de la Turquie, nord de la Syrie et nord-ouest de l'Inde, l'oiseau a été observé dans les années 1970 en Israël mais a probablement disparu.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

LC. Globalement n'est pas en danger, mais l'appréciation peut totalement différer suivant les lieux ... Au Sri Lanka, il est considéré comme un des strigidés les plus communs ! Son implantation est bonne en Inde et à l'est de la péninsule indienne, en Indochine et Chine. Par contre la situation est tout autre à partir du Pakistan et à l'ouest de ce pays. En Turquie, il fait partie des rapaces "mythiques" que peu de gens ont observé, en Israël, il a disparu victime des pesticides et de la disparition de nombreux marais. Même chose en Syrie, Irak, Iran où pour des raisons diverses, l'homme ne fait pas grand cas de la nature. A nous d'être attentif afin de pouvoir continuer à observer l'un des plus beaux rapaces nocturnes du monde !

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 16/05/2013 par Anne et Gabriel Leboff © 1996-2017 Oiseaux.net