Moineau de la mer Morte

Passer moabiticus - Dead Sea Sparrow

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Passéridés

  • Genre
    :

    Passer

  • Espèce
    :

    moabiticus

Descripteur

Tristram, 1864

Biométrie
  • Taille
    : 12 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 14 à 20 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Passeridés sont de petits passereaux de l'Ancien Monde assez compacts, à bec conique adapté à un régime granivore et à ailes courtes et arrondies liées aux habitudes sédentaires d'une majorité des espèces. Leur plumage est peu voyant, excepté chez quelques espèces où le jaune domine... lire la suite

Description identification

En plumage nuptial le mâle de la race nominale a une tête et un capuchon gris pâle, un long sourcil blanchâtre qui est étroit sur le devant et qui devient plus large et plus chamoisé en arrière de l'œil.
Les lores sont noirs, le trait submoustachial blanc. Il y a une petite bavette sombre sur le menton et sur la gorge, une petite tache jaune sur le côté de la gorge.
Les parties supérieures sont chamois, le manteau et le dos sont striés de noir. Les scapulaires sont plus gris et striées. Le croupion et les sus-caudales sont gris. Les petites couvertures sont noires avec des pointes blanches, les couvertures médianes et les grandes couvertures sont châtain avec des bordures pâles, les rémiges noires ont de larges liserés sableux. La queue présente une couleur brun sombre avec des bordures plus claires.
Le dessous est blanc grisâtre, plus gris sur la poitrine. Les sous-caudales blanches sont terminées de chamois-roux
Les iris sont bruns, le bec noir. Les pattes sont brun rosâtre clair.
En non-nuptial, le mâle est plus terne, les motifs ornementaux du plumage sont atténués par les pointes pâle des plumes. La femelle est semblable à son partenaire mais plus claire et plus chamoisée. Toute trace de châtain a disparu, mais il y a une pâle ligne chamois de chaque côté du manteau. La bavette noire est absente. Les juvéniles ressemblent aux femelles mais en moins éclatant. La race yatti est pus pâle que la nominale. Ses parties inférieures sont lavées de jaunâtre.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Passer moabiticus moabiticus (s Turkey, n Syria, Israel and Jordan to Iraq and sw Iran)
  • Passer moabiticus yatii (se Iran and sw Afghanistan)

Noms étrangers

  • Dead Sea Sparrow,
  • Gorrión del Mar Muerto,
  • Pardal do Levante,
  • Moabsperling,
  • tamariszkuszveréb,
  • Moabmus,
  • Passera del Mar Morto,
  • Tamarisksparv,
  • Tamariskspurv,
  • vrabec tamariškový,
  • vrabec moabský,
  • Dødehavsspurv,
  • tamariskivarpunen,
  • pardal del mar Mort,
  • Þyrnispör,
  • wróbel palestyński,
  • krūmāju zvirbulis,
  • palestinski vrabec,
  • Мессопотамский воробей,
  • ペルシャスズメ,
  • 死海麻雀,
  • 死海麻雀,

Voix chant et cris

Les moineaux de la mer Morte sont bruyants à proximité des sites de nidification. Ailleurs, ils sont assez silencieux. Le mâle titulaire du nid émet des "chip-chip-chip" ou des "chip-chip-chizz". Les cris se transforment en "chilling-chillung-chillung" ou en "tweng-tweng-tweng" quand il s'agit de séduire la femelle.
Les 2 sexes produisent des "chur-it-it-it chit-it-it chitup chittup" en cas d'alarme, ces cris étant accompagnés d'agitation de la queue. Quand elle sollicite l'accouplement, la femelle délivre des "tweeeng tweeng tweeng". Pour maintenir le contact pendant qu'ils s'alimentent, ces oiseaux produisent un chant calme sur le ton de la conversation.

Habitat

Les moineaux de la mer Morte fréquentent les zones de rivières et les zones lacustres qui ont des arbres et des broussailles. On les trouve aussi dans les semi-déserts irrigués dans lesquels il y a une brusque irruption d'herbes annuelles.
En dehors de la saison de nidification, ces oiseaux occupent les terres cultivées. Contrairement aux autres espèces de moineaux du genre Passer, ils restent éloignés des zones bâties et des habitations.

Comportement traits de caractère

Les moineaux de la mer Morte recherchent leur nourriture sur les feuilles d'arbre où ils trouvent des insectes, mais ils prospectent également à terre. On peut souvent les apercevoir en bandes lâches. Les moineaux de la mer Morte sont migrateurs ou partiellement migrateurs.
Ils quittent les lieux de nidification en automne, se dirigent apparemment vers des zones plus ouvertes. Dans la partie occidentale de leur aire, ils se dirigent plutôt vers le sud, atteignant Israël et le désert du Sinaï, dans le nord-est de l'Égypte. Les populations de l'est migrent en Arabie Saoudite, à Bahreïn et dans les Émirats Arabes Unis. La race yatti migre au Baloutchistan et au Pakistan Occidental.

Alimentation mode et régime

Les moineaux de la mer Morte sont essentiellement granivores. Ils consomment des graines d'herbes, des joncs et des roseaux, diverses ressources provenant des arbres et des buissons.
Les oisillons sont nourris à la fois avec des invertébrés et des graines.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule de mars à juillet, il peut y avoir jusqu'à 3 nichées. Les moineaux de la mer Morte nichent en colonies lâches qui peuvent contenir de 10 à 100 couples.
Le nid est une large structure ovoïde de 30 centimètres de diamètre surmontée d'un dôme et pourvue d'une entrée qui descend en spirale depuis le sommet. Il est robustement construit avec des brindilles sèches, il est garni avec des plumes et du duvet végétal. Il est installé sur une branche d'arbre, généralement un arbre mort qui surplombe une surface aquatique.
La ponte comprend 3 à 5 œufs qui sont incubés par la femelle seule pendant environ 12 jours. Pendant les périodes de canicule ou de fortes chaleurs, les œufs ne sont pas couverts. Les poussins sont alimentés principalement par leur mère. Ils restent au nid pendant une période de 14 à 15 jours.

Distribution

Les moineaux de la mer Morte sont originaires du Proche et du Moyen-Orient, du sud de la Turquie jusqu'à l'est de l'Iran en passant par le nord de la Syrie et l'Irak. Il y a officiellement 2 sous-espèces : P. m. moabiticus, la race nominale (sud de la Turquie, Chypre, Israël, ouest de la Jordanie, nord de la Syrie, Centre de l'Irak en direction de l'est jusqu'à l'Iran) - P. m. yatti (extrême sud-est de l'Iran (Sistan-Baloutchistan) et sud-ouest de l'Afghanistan). Il y a une importante zone de nidification au confluent du Tigre et de l'Euphrate.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook, cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle est localement commune en Afghanistan. Le nombre de colonies a tendance à fluctuer selon les changements de sites qui sont effectués. Les moineaux de la mer Morte ont un aire très étendue depuis le milieu du XXème siècle. Ils ont colonisé Chypre en 1973, mais la population y est désormais éteinte à cause des sècheresses des années 80.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 11/03/2014 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net