Mouette blanche

Pagophila eburnea - Ivory Gull

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Laridés

  • Genre
    :

    Pagophila

  • Espèce
    :

    eburnea

Descripteur

Phipps, 1774

Biométrie
  • Taille
    : 48 cm
  • Envergure
    : 106 à 118 cm.
  • Poids
    : 448 à 687 g
Distribution

Distribution

Description identification

Cette belle mouette du Haut-Arctique a une silhouette qui rappelle celle de la Mouette tridactyle, encore qu'elle soit un peu plus grande et plus robuste, que son corps soit plus long et qu'en vol, ses ailes soient un peu plus longues et larges. L'adulte est entièrement blanc. Ses seules marques de coquetterie sont son iris sombre, ses courtes pattes noires, son bec jaunâtre à base grisâtre ou jaunâtre avec une petite tache orange juste à son extrémité. Les juvéniles et les individus de premier hiver ont un semis de plumes à bout noir, notamment sur le dessus. Ils présentent une queue avec une bande terminale noire, leur face est tachée de sombre et leur bec affiche une teinte grisâtre avec un bout jaune. Dès le deuxième été, ces marques distinctives s'estompent et disparaissent mais la face conserve encore une légère coloration grisâtre et le bec devient entièrement jaunâtre.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Ivory Gull,
  • Gaviota Marfileña,
  • Gaivota-marfim,
  • Elfenbeinmöwe,
  • hósirály,
  • Белая чайка,
  • 白鸥,
  • Ivoormeeuw,
  • Gabbiano d'avorio,
  • Ismås,
  • Ismåke,
  • mewa modrodzioba,
  • čajka biela,
  • racek sněžní,
  • Ismåge,
  • jäälokki,
  • ,
  • ゾウゲカモメ,

Habitat

Retirée sous les plus hautes latitudes de l'hémisphère nord, jusqu'à la limite possible de la vie, la mouette blanche ou ivoire est l'espèce arctique du pack polaire par excellence. Alors que peu d'animaux ont réussi à s'adapter dans ce monde étrange et fascinant des aurores boréales, du soleil de minuit et du silence absolu, la mouette blanche reste toute l'année fidèle à ces contrées grandioses et inhospitalières. Seules des conditions climatiques exceptionnellement rigoureuses obligent parfois certains individus à se replier jusqu'au nord des îles Britanniques. Les diverses aires de reproduction de l'espèce témoignent de sa grande adaptabilité en matière d'habitat. Les lieux de nidification peuvent se situer en terrain plat ou sur des falaises abruptes adjacentes à des étendues de glace, souvent à des centaines de mètres au-dessus du sol. Hors période de reproduction, les mouettes s'établissent près des bords de la banquise ou de la glace à la dérive.

Comportement traits de caractère

A terre, les mouettes ivoire se dandinent, la poitrine rebondie et ses courtes pattes lui donnent presque une allure de pigeon. Elles sont ordinairement très confiantes et se laissent approcher. Elles nagent fort bien mais elles ont tendance à le faire moins volontiers que les autres espèces de laridés, que ce soit les autres mouettes ou les goélands.

Alimentation mode et régime

La mouette ivoire est une charognarde avérée qui peut se montrer très agressive et n'hésite pas à harceler des laridés de plus grande taille si cela s'avère nécessaire pour acquérir sa part de nourriture. Accompagnant les ours polaires dans leurs perpétuelles randonnées de chasse, la mouette blanche nettoie jusqu'à l'os les carcasses des proies qu'ils laissent sur place. Cependant, la vie de l'Arctique est impitoyable et la viande, fraîche ou non, constitue un mets de choix qui ne figure pas tous les jours au menu. Pour survivre, l'oiseau doit donc se contenter de peu : les résidus alimentaires trouvés dans les excréments d'ours, de morses et de phoques l'aident parfois à surmonter la faim. Les mouettes blanches rejettent des pelotes de matières non digestibles, tels que les os ou la fourrure. Ces réjections sont importantes lorsque les lemmings sont très abondants et qu'il constituent sa ressource alimentaire principale.

Reproduction nidification

Les mouettes blanches nichent en colonies pouvant atteindre jusqu'à 150 couples. Il n'y a qu'une seule couvée par an et on pense que les individus atteignent la maturité sexuelle à deux ans, uniquement lorsqu'ils ont acquis leur plumage entièrement blanc. Les mouettes arrivent sur les sites de nidification avant que la neige ne soit entièrement fondue. Les deux partenaires collaborent à la construction du nid dès que la fonte est suffisamment avancée. Les nids sont constitués de mousses, de lichens et d'herbes. La ponte se compose de un à trois oeufs de couleur chamois-olive qui sont couvés alternativement par les deux parents pendant 25 jours. La survie des poussins dépend du climat, des prédateurs et des perturbations humaines. Les petits naissent couverts de duvet et acquièrent leur plumage au bout de 11 jours. Ils sont capables de trouver leur propre nourriture dans un délai de 3 semaines.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 27/06/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net