Passerin azuré

Passerina amoena - Lazuli Bunting

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Cardinalidés

  • Genre
    :

    Passerina

  • Espèce
    :

    amoena

Descripteur

Say, 1822

Biométrie
  • Taille
    : 14 cm
  • Envergure
    : 22 cm.
  • Poids
    : 13 à 18 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez cet oiseau chanteur au large bec court, les sexes sont très différents. En plumage nuptial, le mâle présente une tête d'un bleu éclatant, un haut de poitrine roux-orange clair. La partie basse de la poitrine, le ventre et le dessous de la queue sont blancs. Le manteau, le dos et les couvertures sus-caudales sont sombres. Les plumes sombres des ailes affichent des liserés bleus. Deux bandes alaires, l'une large, l'autre plus étroite, sont nettement visibles lorsque l'oiseau est posé. La mandibule supérieure est noire, la mandibule inférieure bleu pâle. L'iris est noir. Les pattes et les pieds sont noirâtres. Après la mue qui a lieu en au début de l'automne et pendant tout le reste de l'année jusqu'à la saison de reproduction, les mâles ont une apparence générale marron clair. Les plumes bleues de la tête et du dos prennent des terminaisons chamois. Les plumes, bleues, rousses et blanches du devant subissent la même mutation.
Les femelles possèdent une tête, une nuque et un dessus brun grisâtre. La zone du croupion est légèrement teintée de bleu clair. Les scapulaires sont nuancées de bleuâtre. Les couvertures portent deux barres alaires blanchâtres ou marron clair. La poitrine est traversée par une vague bande couleur rouille qui se fond dans le brun clair du ventre. Les plumes des ailes et de la queue présentent une teinte brune avec de légères bordures bleues. Les juvéniles sont semblables aux adultes. Toutefois les mâles de première année ont tendance à afficher des plumes bleues plus pâles et plus ternes avec des bordures brunes ou chamois, en particulier sur la tête, la nuque et le manteau. Ils ont une apparence tachetée.
Les passerins azurés peuvent être confondus avec au moins trois espèces d'Amérique du Nord. Les passerins indigo sont assez semblables, mais ils possèdent une gorge plus blanche qui contraste avec leur poitrine brun terne légèrement striée. Leurs barres alaires sont moins évidentes. Le guiraca bleu est entièrement bleu et présente des barres alaires brunâtres. Il possède un corps plus trapu et un bec plus large. Le Merlebleu de l'Ouest présente la même coloration, mais il est plus grassouillet avec une tête plus volumineuse. D'autre part, il n'a pas de barres alaires.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Lazuli Bunting,
  • Colorín Aliblanco,
  • Mariposa-lazúli,
  • Lazulifink,
  • azúrpinty,
  • Лазурный овсянковый кардинал,
  • 白腹蓝彩鹀,
  • Lazuli'gors,
  • Zigolo lapislazzuli,
  • Lazulifink,
  • Lazulispurv,
  • łuszczyk lazurowy,
  • pápežík pôvabný,
  • papežík lazurový,
  • Lazulifinke,
  • turkoosikardinaali,
  • ,
  • ムネアカルリノジコ,

Voix chant et cris

Chaque mâle de deux ans ou plus émet son propre chant. Il est composé d'un assemblage de syllabes diverses qui sont propres à chaque individu. Le mâle âgé d'un an arrive généralement sur le territoire de nidification sans posséder de chant. Peu de temps après son arrivée, il met au point sa propre partition qui peut être une composition originale, un pot-pourri constitué par la juxtaposition de divers fragments provenant de différents mâles ou l'imitation pure et simple du chant d'un adulte plus âgé. Le chant du passerin azuré est un gazouillement strident et rapide, guère éloigné de celui du Passerin indigo, mais plus long et moins répétitif. Compte-tenu du mode d'apprentissage vocal par les jeunes, les oiseaux d'un même secteur ou d'un même voisinage possèdent un chant assez ressemblant.

Habitat

Les passerins azurés fréquentent des habitats variés. On les trouve sur le versant de collines broussailleuses, dans des habitats situés le long des cours d'eau, les vallées boisées, les surfaces recouvertes de sauges, d'armoises ou de broussailles, le chaparral. Ils apprécient également les repousses situées dans des endroits affectés récemment par des incendies, les fourrés et les haies situés en bordure des zones agricoles, les jardins placés en lisière des quartiers résidentiels. Cette espèce, endémique d'Amérique du Nord, niche de la Colombie-Britannique et du sud-ouest du Manitoba en direction du sud jusqu'à la Baja californienne, le nord du Nouveau-Mexique et l'ouest de l'Oklahoma. Ses quartiers d'hivernage se situent dans l'extrême sud de l'Arizona et dans une large bande qui borde le littoral occidental du Mexique.

Comportement traits de caractère

Les mâles sont plus facilement observables car ils chassent souvent à partir de perchoirs bien exposés alors que les femelles se placent plus en retrait sous le couvert. Les passerins azurés ont une façon de muer particulièrement originale. Ils commencent à perdre leurs premières plumes à la fin de l'été alors qu'ils sont encore sur les lieux de nidification. Puis ils interrompent leur mue et s'envolent vers le sud en direction de 'zones privilégiées' telles que le sud de l'Arizona, le Nouveau-Mexique, le nord de Sonora ou la pointe de la Baja californienne où ils finissent les transformations dans leur plumage. Lorsque que ceux-ci sont complets, les passerins azurés poursuivent leur migration vers leurs quartiers d'hiver situés dans l'ouest du Mexique.

Alimentation mode et régime

Les passerins azurés ont un régime mixte. Ils glanent des insectes qu'ils capturent dans le feuillage des arbres et des arbustes. Ils sautillent également à terre où ils font la récolte de graines. Ils grimpent sur la tige des herbes et des autres plantes pour accrocher les épis avec leur bec. Ils saisissent aussi les insectes en plein vol à la manière des gobemouches. Les passerins azurés viennent assez régulièrement se nourrir aux mangeoires.

Reproduction nidification

Les passerins azurés construisent un nid en forme de coupe constitué d'herbes grossières, de racines, de lamelles d'écorce et de feuilles. Il est garni d'herbes plus fines, de radicelles et de poils d'animaux. Il est emballé dans de la soie de chenille et dissimulé dans un arbuste, à peu de hauteur au-dessus du sol. C'est la femelle qui choisit le site et se charge entièrement de son édification. La ponte est constituée de 3 ou 4 oeufs qui sont de couleur bleu verdâtre pâle. Des petits impuissants et pratiquement sans duvet éclosent au bout d'environ 12 jours. Le mâle participe au nourrissage des jeunes. Ces derniers quittent le nid 9 à 11 jours après l'éclosion mais ils restent à proximité du nid dans le couvert épais pendant de nombreux jours. Les parents continuent à les nourrir pendant environ deux semaines, le mâle prenant un part plus active dans la tâche car souvent la femelle entame déjà les préparatifs pour une seconde couvée. Dans les grandes plaines où leurs aires se chevauchent, les passerins azurés s'hybrident avec les passerins indigos.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

C'est une espèce commune et répandue. La population semble stable

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 11/03/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net