Pélican blanc

Pelecanus onocrotalus - Great White Pelican

Systématique
  • Ordre
    :

    Pélécaniformes

  • Famille
    :

    Pélécanidés

  • Genre
    :

    Pelecanus

  • Espèce
    :

    onocrotalus

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 148 à 175 cm
  • Envergure
    : 226 à 360 cm.
  • Poids
    : 10000 à 11000 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce très gros oiseau ressemble beaucoup à son cousin, le Pélican frisé (Pelecanus crispus). Le pélican blanc en diffère cependant par son plumage qui est entièrement blanc, excepté les grandes plumes noires des ailes, visibles par dessous en vol. Mais sa caractéristique la plus remarquable demeure la poche de peau jaunâtre sous le bec, d'une capacité de treize litres où il peut stocker jusqu'à 4 kg de poisson. Il possède par ailleurs une paire de pattes rosées à rougeâtres dont les quatre doigts sont réunis par la même palmure. Le mâle est pourvu d'une huppe derrière la tête.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Great White Pelican,
  • Pelícano Común,
  • Pelicano-branco,
  • Rosapelikan,
  • Rózsás gödény,
  • Розовый пеликан,
  • 白鹈鹕,
  • Roze Pelikaan,
  • Pellicano bianco,
  • Vit pelikan,
  • Hvitpelikan,
  • pelikan różowy,
  • pelikán ružový,
  • pelikán bílý,
  • Hvid Pelikan,
  • pelikaani,
  • Witpelikaan,
  • モモイロペリカン,

Voix chant et cris

Généralement silencieux. Dans les colonies, ils se manifestent cependant par une sorte de grondement.

Habitat

Il fréquente les lacs bordés d'une épaisse végétation palustre en particulier les roselières, les estuaires (un des sites les plus important est celui du Danube), les lacs de steppe en Asie, les lagunes côtières et les marécages.

Répartition : sud-est de l'Europe, Proche-Orient, Asie Centrale, nord-ouest de L'Inde, Afrique Tropicale et Méridionale. Localisé, il est devenu rare en Europe.

Comportement traits de caractère

Le pélican fait preuve de très grandes qualités en vol : c'est notamment un excellent planeur et il est très gracieux à voir. Sa technique de pêche est très originale : il est en effet adepte de la pêche collective : de nombreux pélicans nagent côte à côte et se rapprochent de la rive, en refoulant les poissons qu'ils capturent avec la poche de leur bec. Contrairement à sa réputation, il ne plonge guère. Les jeunes trouvent leur nourriture dans la poche et dans la gorge de la femelle. Chaque petit peut ainsi consommer jusqu'à 70 kilogrammes de nourriture régurgitée pendant sa période d'apprentissage et avant de prendre son envol.
Outre sa capacité à stocker de la nourriture, le sac gulaire du pélican blanc sert de soufflet pour abaisser la température de son corps.
Le vol : Comme les hérons, il replie le cou en vol. Ce sont des planeurs admirables. Les pélicans sont les seuls oiseaux à voler de front. Leurs battements d'ailes sont synchronisés, de même, quand le 'chef' entame un vol plané, les autres suivent.

Alimentation mode et régime

Il se nourrit exclusivement de poissons. Il fait preuve d'un appétit vorace et sa consommation quotidienne varie entre 1 kg et 1,5 kg.

Reproduction nidification

Le nid est placé sur un amas de roseaux, sur un banc de sable ou sur un rocher. Le pélican blanc niche en colonie. En Europe, la période de nidification intervient entre avril et juin. La femelle pond deux oeufs dont l'incubation n'excède pas les 35 jours. Les jeunes sont nidicoles et ne prennent pas leur envol avant 65-70 jours.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

La population grècque qui ne dépasse pas une cinquantaine des couples, a montré, ces dernières années, une légère diminution. Les causes en sont principalement la disparition des habitats de nidification et d'alimentation (assèchement des zones humides pour la mise en culture des terres, extraction d'eau, etc), les dérangements fréquents des colonies par les pêcheurs, la chasse et la collision contre les lignes électriques.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 26/07/2004 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net