Perdrix choukar

Alectoris chukar - Chukar Partridge

Perdrix choukar
♂ adulte nuptial
Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Phasianidés

  • Genre
    :

    Alectoris

  • Espèce
    :

    chukar

Descripteur

(Gray, JE, 1830)

Biométrie
  • Taille
    : 39 cm
  • Envergure
    : 47 à 52 cm.
  • Poids
    : 450 à 800 g
Distribution

Distribution

Description identification

Perdrix choukar
adulte nuptial

Sous-espèces (14) : Alectoris chukar cypriotes - de la Bulgarie à la Syrie, en passant par la Crête, Rhodes et Chypre ; A. c. sinaica - nord de la Syrie, désert et péninsule du Sinaï ; A. c. kurdestanica - du Caucase à l'Iran ; A. c. werae - Irak et sud-ouest de l'Iran ; A. c. koroviakovi - est de l'Iran jusqu'au Pakistan ; A. c. subpallida - Tadjikistan ; A. c. falki - du Kazakhstan au centre et nord de l' Afganistan et à la Chine ; A. c. dzungarica - nord-ouest de la Mongolie et Tibet ; A. c. pallescens - nord-est de l' Afghanistan en passant par l'Inde jusqu'au Tibet ; A. c. pallida - nord-ouest de la Chine ; A. c. fallax - nord-ouest de la Chine ; A. c. chukar, race type - de l'Afghanistan au Népal ; A. c. pubescens - en Chine du Qinghai jusqu'à la Mongolie Intérieure ; A. c. potanini - ouest de la Mongolie.

La perdrix choukar possède un corps dodu, et par bien bien des égards, notamment sa taille et son allure générale, elle ressemble à la Perdrix bartavelle avec laquelle elle cohabite localement dans le sud-est de l'Europe. De la nuque jusqu'au bas du dos, elle est d'une teinte gris-brun à gris clair qui englobe également les couvertures alaires. La gorge et les joues sont blanches, soulignées par un large collier noir qui remonte sur les yeux et le front au dessus du bec en une ligne discontinue. Le ventre est chamois, les flancs rayés de blanc, de noir et de châtain. Les rectrices externes sont châtain-brun. Le bec, la bordure des sourcils, les pattes et les pieds varient du rose-corail à l'écarlate en passant par le rouge profond. La femelle présente la même coloration que le mâle, elle est d'une taille légèrement inférieure et ne porte pas d'éperons aux tarses. Les jeunes sont mouchetés de brun et de gris et très légèrement barrés de brun aux flancs.

Indications subspécifiques 14 Sous-espèces

  • Alectoris chukar chukar (s)
  • Alectoris chukar kleini (n Greece though Bulgaria and n Turkey to the Caucasus)
  • Alectoris chukar cypriotes (Crete, Rhodes, Cyprus, sw and sc Turkey)
  • Alectoris chukar kurdestanica (se Turkey, n Syria, n Iraq to n Iran)
  • Alectoris chukar sinaica (Syria to Sinai Pen.. Egypt.)
  • Alectoris chukar werae (e Iraq, sw Iran)
  • Alectoris chukar koroviakovi (ne and e Iran to w Pakistan)
  • Alectoris chukar subpallida (c Turkmenistan to c Uzbekistan and n Afghanistan)
  • Alectoris chukar falki (w Uzbekistan to nc Afghanistan and w China)
  • Alectoris chukar dzungarica (Tien Shan Mts.. e Kazakhstan, w China. to nw Mongolia)
  • Alectoris chukar pallida (w Xinjiang. w China.)
  • Alectoris chukar pallescens (ne Afghanistan to w Tibet)
  • Alectoris chukar potanini (w Mongolia, nw China)
  • Alectoris chukar pubescens (ne Xinjiang. w China. to sw Mongolia and n Ningxia (c China))

Noms étrangers

  • Chukar Partridge,
  • Perdiz Chucar,
  • Perdiz-chucar,
  • Chukarhuhn,
  • csukár,
  • Кеклик,
  • 石鸡,
  • Aziatische Steenpatrijs,
  • Chukar,
  • Berghöna,
  • Berghøne,
  • góropatwa azjatycka,
  • kuropta čukar,
  • orebice čukar,
  • Chukarhøne,
  • vuoripyy,
  • Asiatiese Patrys,
  • イワシャコ,

Voix chant et cris

Ses cris sont une suite rapide de 'tchouk, tchouk, tchouk' que l'on pourrait assimiler à des gloussements de poulet. A l'envol, elle émet une série assez différente de 'huilou, huilou, huilou'. Sa voix est assez semblable à celle de la Perdrix rouge et par contre très différente de celle de la bartavelle.

Habitat

On trouve la perdrix choukar du niveau de la mer jusqu'à des altitudes pouvant atteindre 12 000 pieds (3 660 m). Elle accorde sa préférence à des contrées arides, telles que les pentes caillouteuses des montagnes couvertes d'herbes rases, les paysages de collines et leurs vallonnements ou les zones semi-désertiques. Ces habitats doivent être pourvus en végétation qui lui permette de rechercher de l'ombre ou de trouver un abri en cas de danger. Répartition de l'est de l'Europe et des BAlkans jusqu'en Mandchourie (voir tableau des sous espèces).

Comportement traits de caractère

Durant l'été et en automne, on peut apercevoir les perdrix choukhars en larges bandes pouvant dépasser plus de douze individus. Toutefois, plus tard dans l'année, elles n'apparaissent plus qu'en couples ou en petits groupements familiaux. Elles sont globalement sédentaires et ne pratiquent que de courtes migrations altitudinales en direction des vallées ou des régions plus basses pour échapper à la neige et aux rigueurs de l'hiver.
Le vol : La perdrix choukhar est dotée d'un vol puissant et rapide, mais qu'elle ne pratique que sur des courtes distances. Elle passe en effet le plus clair de son temps à terre, marchant en direction des sommets. Si elle est dérangée, elle prend son envol en suivant la pente en descente en direction de la vallée.

Alimentation mode et régime

La perdrix choukhar se nourrit surtout de végétaux, principalement de graines et de bulbes. Cependant, 10 à 15 % de son régime est constitué d'insectes. Pendant les périodes de fortes précipitations, le menu est composé d' herbes et de graines, alors que pendant les rudes hivers, les oiseaux creusent intensivement à la recherche de bulbes et de rhizomes.

Reproduction nidification

La formation des couples intervient dès la mi-janvier dans les terres basses, vers la fin mars dans les région montagneuses. Les choukhars sont réputés pour être monogames, bien que quelques cas de polygamie soient signalés aux Etats-Unis où l'espèce a été introduite. En avril-mai dans les régions méditerranéennes, d'avril à juillet en Asie Méridionale selon l'altitude, ils creusent au sol une cuvette peu profonde qu'ils garnissent d'herbes sèches. La femelle y pond huit à seize oeufs dont l'éclosion se produit entre 22 jours et 25 jours. Les choukhars sont très persévérants et entreprennent généralement une couvée de substitution au cas où la première échoue. Parfois même, bien que le phénomène ne soit pas très courant, la femelle profite des conditions favorables pour enchaîner une seconde nichée à la suite de la première.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 28/03/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net