Pétrel géant

Macronectes giganteus - Southern Giant Petrel

Systématique
  • Ordre
    :

    Procellariiformes

  • Famille
    :

    Procellariidés

  • Genre
    :

    Macronectes

  • Espèce
    :

    giganteus

Descripteur

Gmelin, JF, 1789

Biométrie
  • Taille
    : 99 cm
  • Envergure
    : 185 à 205 cm.
  • Poids
    : 3800 à 5000 g
Longévité

30 ans

Description identification

Cette espèce est un géant aérien, capable de couvrir d'énormes distances sur les océans de l'hémisphère sud. Le Pétrel géant présente deux phases de couleurs, une blanche et une foncée.
En phase foncée, l'adulte est brunâtre sur tout le corps. Les parties inférieures sont plus foncées au niveau du bas-ventre et du bas de l'abdomen. La tête et le cou sont brun grisâtre clair à blanchâtre. La poitrine est blanchâtre, mouchetée de brun. L'énorme bec est jaunâtre avec l'extrémité verte. Comme toutes les espèces de pétrels, il a les narines tubulaires réunies au sommet du bec. Les yeux sont bruns. Les pattes et les doigts palmés sont gris-brun. Les deux sexes sont semblables, avec le mâle légèrement plus grand que la femelle. Le juvénile a le plumage brun foncé.
En phase blanche, le Pétrel géant adulte a le plumage blanc présentant des petites taches brunâtres sur le fond clair. La phase blanche représente environ 5 à 15 % de la population. Le Pétrel géant a les ailes très longues et pointues. Il atteint sa maturité sexuelle à l'âge de six ou sept ans.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Southern Giant Petrel,
  • Abanto-marino Antártico,
  • Petrel-gigante / Pardelão-gigante,
  • Riesensturmvogel,
  • déli óriáshojsza,
  • Южный гигантский буревестник,
  • 巨鹱,
  • Zuidelijke Reuzenstormvogel,
  • Ossifraga del sud,
  • Sydlig jättestormfågel,
  • Sørkjempepetrell,
  • petrelec olbrzymi,
  • plavec veľký,
  • buřňák obrovský,
  • Sydlig Kæmpestormfugl,
  • isomyrskyliitäjä,
  • ,
  • オオフルマカモメ,

Voix chant et cris

Pétrel géant
adulte

Le Pétrel géant a pour cri habituel une sorte de hennissement. Il émet des braillements si un intrus approche trop du nid. Pendant les combats, il lance quelques cris tandis que sa tête est balancée d'un côté à l'autre. Pendant les parades nuptiales, des braillements doux peuvent être entendus entre les deux partenaires. La femelle émet des miaulements courts avant l'accouplement.

Habitat

Le Pétrel géant est pélagique. Il se reproduit en colonies lâches sur des îles, sur le sol nu ou dans des zones herbeuses.

Comportement traits de caractère

Le Pétrel géant est actif à terre dans la journée. Il se nourrit sur les carcasses des mammifères marins échoués sur les rives, et d'oiseaux morts. Il se déplace facilement sur le sol et attaque les nids des autres oiseaux, détruisant beaucoup de poussins de manchots royaux et de goélands. Il utilise son bec puissant pour déchirer la chair des carcasses. C'est un opportuniste. Il peut effectuer des parades pour affirmer sa domination sur les carcasses. Il étire sa tête et ses ailes, la tête pointée vers le rival, tandis que sa queue est dressée verticalement. Il est aussi capable de tuer d'autres oiseaux de mer, plus communément les poussins, en les frappant jusqu'à la mort ou par noyade.

Quand il se nourrit en mer, il récupère souvent les entrailles des poissons jetées des bateaux de pêche. Le Pétrel géant adopte diverses attitudes agressives s'il est menacé. Il est difficile de savoir exactement où finit la menace et où commencent la parade nuptiale et les politesses. Mais tout finit en général par un combat ! Le Pétrel géant au nid émet des braillements et effectue des balancements de la tête avec le cou étiré vers le haut et les plumes de la nuque hérissées. Il peut donner des coups de bec. Une autre attitude plus impressionnante est souvent vue parmi les oiseaux se nourrissant sur une carcasse. L'oiseau dominant court avec la queue complètement déployée, les extrémités des rectrices dirigées vers l'avant. Le cou est arqué, les plumes de la nuque sont gonflées, et le bec est dirigé vers le bas. Les ailes ouvertes sont aussi arquées, avec les bouts touchant le sol. Cette posture semble être le début d'une attaque, et l'oiseau dominant est en général sur la carcasse. Il peut arrêter de se nourrir afin de chasser au loin les rivaux. Le Pétrel géant se nourrit avec la tête et le cou dans la carcasse, et c'est pour cette raison qu'il garde la queue dressée, en guise de comportement agressif, tout à fait conscient de sa position de faiblesse. Une autre posture agressive peut être observée quand les oiseaux se nourrissent autour d'une carcasse. L'oiseau dominant rétablit sa place après chaque parade. Pendant les combats, les becs des oiseaux peuvent s'imbriquer. Ensuite, ils s'agrippent l'un l'autre, poitrine contre poitrine, et tirent vers le haut. Parfois, l'un des oiseaux saisit l'autre par la nuque et le tient suspendu avec ténacité. Habituellement, l'oiseau qui réussit cette prise est le vainqueur.

La sévérité de quelques luttes peut entraîner de sérieuses blessures chez certains oiseaux. Les parades nuptiales ont lieu toute l'année. Ces parades incluent le bec-à-bec, le grignotage mutuel des plumes de la tête et du cou, et les courbettes. Ces parades peuvent être partagées par les deux partenaires, mais aussi par quelques membres d'un petit groupe qui paradent entre eux. Les partenaires peuvent effectuer un lissage mutuel quand les plumes sont parfois dérangées. Pendant les parades nuptiales, les plumes de la nuque ne sont jamais gonflées comme dans les combats. On peut aussi observer une sorte de cérémonie de salutations entre deux oiseaux, pas forcément entre deux partenaires, avec la tête balancée d'un côté à l'autre, suivi d'un lissage mutuel des plumes et de bec-à-bec. L'accouplement a lieu après la ponte de l'unique œuf. La femelle est l'objet de cercles préliminaires par le mâle. Elle est sur son nid, oscillant de la tête et lançant des sortes de courts miaulements. L'accouplement peut durer quelques minutes.
Le vol : Le Pétrel géant effectue des parades aériennes montrant son agilité dans les airs. L'oiseau vole avec les ailes raides légèrement abaissées, et ensuite, il descend en une courte courbe. La tête et le cou sont tendus et dressés, les plumes de la nuque sont hérissées en collier, la queue est déployée, les pattes sont baissées avec les palmes étalées. L'oiseau glisse et balance sa tête d'un côté à l'autre, tandis qu'il émet son habituel hennissement.

Alimentation mode et régime

Le Pétrel géant est hautement charognard. Il se nourrit surtout de carcasses (phoque ou manchot). Il se nourrit aussi des entrailles des poissons nettoyés à bord des navires usines qui les jettent par-dessus bord. Il consomme aussi d'autres oiseaux, des crevettes et des crustacés, des poissons et des calmars.

Reproduction nidification

Le Pétrel géant se reproduit en colonies lâches, sur le sol nu ou dans des zones herbeuses. Le nid est en forme de coupe, fait avec des herbes, de la mousse et des graviers. La femelle dépose un seul gros œuf. L'incubation dure environ 55 à 66 jours, partagée entre les deux parents. Le poussin reste au nid jusqu'à son envol. Le Pétrel géant est souvent dérangé au nid, et parfois, il l'abandonne. Mais cet oiseau est capable de régurgiter une huile nauséabonde vers les intrus. Quand les jeunes quittent le nid, ils passent deux ou trois ans en mer. C'est une grande migration à travers les océans de l'hémisphère sud. Le Pétrel géant peut commencer à se reproduire à 4 ans, mais plus souvent vers 6 ou 7 ans.

Distribution

Le Pétrel géant est circumpolaire dans les océans de l'hémisphère sud. On le trouve au large de la moitié sud des côtes de l'Australie, et autour de la Nouvelle-Zélande. Habituellement, il se trouve depuis les îles subantarctiques et vers le sud jusqu'au continent Antarctique.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le Pétrel géant était tué à la fin du XXème siècle dans les pêcheries illégales des océans de l'hémisphère sud. Le déclin des éléphants de mer (Mirounga leonine) est une autre menace pour le Pétrel géant, car ces mammifères marins sont une ressource importante de nourriture pour l'espèce. Il est aussi menacé par les dérangements humains au nid et les persécutions. La protection des sites de nidification avec les réserves naturelles, la réduction des dérangements aux colonies et les efforts des pêcheries pour réduire le risque de tuer accidentellement les pétrels, produisent une lente augmentation des populations de ce bel oiseau de mer.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 25/08/2015 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net