Phalarope à bec large

Phalaropus fulicarius - Red Phalarope

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Scolopacidés

  • Genre
    :

    Phalaropus

  • Espèce
    :

    fulicarius

Descripteur

(Linnaeus, 1758)

Biométrie
  • Taille
    : 22 cm
  • Envergure
    : 37 à 40 cm.
  • Poids
    : 37 à 77 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce petit limicole est assez proche du phalarope à bec étroit dont il se distingue, comme son nom l'indique, par un bec plus court et plus épais. En plumage nuptial, assez étonnamment et contrairement à la plupart des autres oiseaux, c'est le mâle qui possède les couleurs les plus ternes. La femelle présente un dessous marron-roux vif de la gorge jusqu'à la queue. La tête est blanche tranchant violemment avec la calotte, le trait sourcilier et le menton noirs. Le dessus est noir, avec de larges liserés chamois. Les couvertures sous-alaires sont d'un blanc pur avec des bordures grises. En plumage d'hiver, les couleurs sont plus discrètes et plus uniformes : le dessus est gris pâle uni, le dessous est blanc. Seule une virgule sombre à l'oeil forme une particularité remarquable. Les juvéniles portent une livrée sombre sur le dessus avec d'étroits liserés chamois. La calotte et la marque oculaire sont moins nettes et moins affirmées que chez le phalarope à bec étroit.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Red Phalarope,
  • Falaropo Picogruesa,
  • Falaropo-de-bico-grosso,
  • Thorshühnchen,
  • Laposcsőrű víztaposó,
  • Плосконосый плавунчик,
  • 灰瓣蹼鹬,
  • Rosse Franjepoot,
  • Falaropo beccolargo,
  • Brednäbbad simsnäppa,
  • Polarsvømmesnipe,
  • płatkonóg płaskodzioby,
  • lyskonoh ploskozobý,
  • lyskonoh ploskozobý,
  • Thorshane,
  • isovesipääsky,
  • Grysfraiingpoot,
  • ハイイロヒレアシシギ,

Voix chant et cris

Phalarope à bec large
♂ subadulte

Le cri de contact en vol est un 'kitt' sonore, rauque et métallique, rappelant la Foulque macroule. Les oiseaux qui nagent, lancent des 'hipp-hipp-hipp' excités.

Habitat

En été, il niche près des étangs et des marais côtiers de la toundra du Haut-Arctique. En hiver, c'est une espèce pélagique, s'installant résolument au large, généralement à une distance assez respectable des côtes.

Comportement traits de caractère

Son aire de distribution est circumpolaire, plus nordique celle du phalarope à bec étroit. En Europe, elle niche en petit nombre en Islande. En France, on peut l'observer au passage lors de tempêtes automnales alors qu'elle emprunte la route migratoire qui lui permet de passer l'hiver en Mauritanie, en Afrique du Sud ou sur les côtes du Chili.

Alimentation mode et régime

Se nourrit surtout d'invertébrés. Fouille la vase de son bec en faisant des mouvements latéraux et verticaux.

Reproduction nidification

Sa nidification est du type semi-colonial. La femelle pond 3 à 4 oeufs vert pâle taché de brun dans une coupe placée à l'intérieur d' une touffe marécageuse. L'incubation qui dure environ 19 jours est assurée par le mâle. L'inversion du rôle des sexes, pratique assez courante chez les limicoles arctiques, est nettement instituée chez les phalaropes. La femelle, plus colorée, prend l'initiative de la parade. En cas de surpopulation chez les mâles, elle peut déposer deux pontes pour satisfaire deux partenaires. La production d'autant d'oeufs est particulièrement épuisante et la stratégie qui attribue ensuite au mâle le rôle principal dans l'incubation et l'élevage des poussins est particulièrement adaptée.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 01/07/2003 par Didier Collin avec la participation de Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net