Pouillot à grands sourcils

Phylloscopus inornatus - Yellow-browed Warbler

Pouillot à grands sourcils
adulte
Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Phylloscopidés

  • Genre
    :

    Phylloscopus

  • Espèce
    :

    inornatus

Descripteur

(Blyth, 1842)

Biométrie
  • Taille
    : 11 cm
  • Envergure
    : 15 à 20 cm.
  • Poids
    : 5.5 à 6 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le pouillot à grands sourcils, PGS pour les initiés francophones, est un petit pouillot oriental. Ses parties supérieures sont nettement nuancées de vert et ses parties inférieures sont très pâles, d'un blanc légèrement gris. On le reconnaît aux trois caractéristiques suivantes.
Outre sa petite taille, il montre un long sourcil blanc et/ou jaune pâle très net du bec à la nuque et qui contraste bien dans le contexte brun-vert assez sombre de la calotte et des lores.
Ensuite, deux barres alaires nettes formées par les moyennes et grandes couvertures terminées de blanc ou jaune pâle encadrent une plage sombre constituée par les centres des grandes couvertures. La base sombre des rémiges augmente le contraste de la seconde barre. De plus, toutes les rémiges sont liserées de clair sur leur bord externe. C'est particulièrement visible pour les tertiaires. Tout ceci fait que le dessus de l'aile est très contrasté.
Enfin, dans de bonnes conditions de lumière, la calotte d'un brun-vert assez sombre apparaît coupée en son milieu par une raie sommitale légèrement plus pâle typique.
Par ailleurs, le croupion n'est pas contrastant, le petit bec fin apparaît sombre malgré la base jaune de la mandibule inférieure, et les tarses sont brunâtres et prolongés par les doigts jaunâtres.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Yellow-browed Warbler,
  • Mosquitero bilistado,
  • Felosa-listada,
  • Gelbbrauen-Laubsänger,
  • Vándorfüzike,
  • Пеночка-зарничка,
  • 黄眉柳莺,
  • Bladkoning,
  • Luì forestiero,
  • Taigasångare,
  • Gulbrynsanger,
  • świstunka żółtawa,
  • kolibiarik žltkastotemenný,
  • budníček pruhohlavý,
  • Hvidbrynet Løvsanger,
  • taigauunilintu,
  • ,
  • キマユムシクイ,

Voix chant et cris

C'est le plus souvent à la voix que l'on repère le PGS. Le cri dissyllabique, un "tsu ii" typique de tonalité élevée, est particulièrement sonore et pénétrant. Le chant est une phrase sifflée qui rappelle beaucoup le cri par sa tonalité et l'inclut souvent. Le chant n'est émis que sur les lieux de reproduction ou pendant la migration prénuptiale. En automne, seul le cri peut être entendu, en particulier en Europe de l'Ouest.

Habitat

C'est un oiseau des faciès jeunes ou ouverts de la forêt boréale, ou de la forêt montagnarde au sud de l'aire. Il est assez éclectique dans ses choix, occupant aussi bien la saulaie ou la boulaie que les forêts de conifères ou mixtes. C'est probablement pour cette raison que c'est en général un oiseau commun dans son aire de distribution.
En migration ou en hivernage, il fréquente des endroits plus divers encore, dès lors qu'ils comportent des éléments ligneux, y compris en milieu urbain à la faveur des parcs et jardins.

Comportement traits de caractère

Comme une majorité de pouillots, le PGS est un oiseau qui se déplace avec vivacité dans le feuillage des ligneux, et pour cette raison n'est pas facile à observer. Heureusement, sa voix trahit sa présence. Il mérite amplement son nom de genre "Phylloscopus", à savoir "inspecteur de feuilles". Il scrute celles-ci, en particulier leur face inférieure, à la recherche de ses proies, mais il sait aussi happer de petits insectes volants.

Alimentation mode et régime

Le pouillot à grands sourcils se nourrit surtout de petits insectes et de leurs larves ainsi que leurs formes de résistance (œufs, pupes,...), accessoirement d'autres petits arthropodes.

Reproduction nidification

Le nid en boule à entrée latérale se trouve dans une touffe herbacée près du sol, souvent au pied d'un tronc ou d'une souche. Il reçoit 3 à 5 œufs couvés 11 à 14 jours. Les jeunes volent à 12-13 jours.

Distribution

L'espèce a une distribution qui s'étend sur l'ensemble de la Sibérie aux latitudes boréales et tempérées, débordant un peu à l'ouest de l'Oural et allant jusqu'à la mer d'Okhotsk. Au sud, elle chevauche la Mongolie, le nord-est de la Chine et la région du fleuve Amour. La population hiverne dans le sud-est asiatique à partir du sud de la Chine. Une petite fraction de la population occidentale, probablement celle de l'ouest des monts Oural, se dirige à l'automne vers l'ouest en suivant les rivages de la Baltique puis de la mer du Nord pour gagner les confins du continent européen. C'est ainsi qu'elle parvient très régulièrement en petit nombre fin septembre et en octobre sur l'île d'Ouessant à la pointe bretonne. Cet afflux automnal est très bien documenté autour de la mer du Nord et jusque dans l'ouest du Royaume Uni. Il est possible, sinon probable, que l'hivernage soit suivi d'un retour des oiseaux concernés sur les lieux de reproduction, mais cela reste à prouver.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Cette espèce commune n'est pas considérée menacée.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 02/07/2014 par Jean François © 1996-2017 Oiseaux.net