Rollier d'Europe

Coracias garrulus - European Roller

Systématique
  • Ordre
    :

    Coraciiformes

  • Famille
    :

    Coraciidés

  • Genre
    :

    Coracias

  • Espèce
    :

    garrulus

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 32 cm
  • Envergure
    : 66 à 73 cm.
  • Poids
    : 110 à 155 g
Longévité

9 ans

Distribution

Distribution

Description identification

De la taille approximative d'un choucas, cet oiseau trapu vivement coloré est surmonté d'une grosse tête pourvue d'un bec noir épais, crochu à l'extrémité. Le front, le menton et parfois le bord du capuchon sont blancs. Les lores et le triangle de peau nue situé en arrière de l'œil sont noirs. La tête, la poitrine, une partie des ailes et de la queue forment une succession de bleu nuancé de vert. Le reste des ailes et de la queue est noir avec une légère touche de violet. Cet enchaînement provoque un contraste unique avec le dos et le manteau marron-roux. La queue est fourchue. Mâle et femelles sont semblables.
Les juvéniles sont plus ternes que les adultes. La tête et la queue sont vert-olive, la poitrine et les couvertures alaires, fortement teintées de roux. Le triangle noir est absent au coin de la queue. Les joues, le menton, la gorge et la poitrine sont finement striés de blanc.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Coracias garrulus garrulus (n Africa and c and s Europe to Iran and sw Siberia)
  • Coracias garrulus semenowi (Iraq to w Pakistan, the w Himalayas and c Kazakhstan)

Noms étrangers

  • European Roller,
  • Carraca Europea,
  • Rolieiro-europeu,
  • Blauracke,
  • Szalakóta,
  • Scharrelaar,
  • Ghiandaia marina eurasiatica,
  • Blåkråka,
  • Blåråke,
  • krakľa belasá,
  • mandelík hajní,
  • Ellekrage,
  • sininärhi,
  • Europese Troupant,
  • gaig blau comú,
  • Bláhrani,
  • kraska (zwyczajna),
  • zaļā vārna, zilā vārna,
  • zlatovranka,
  • Сизоворонка,
  • ニシブッポウソウ,
  • 蓝胸佛法僧,
  • 藍胸佛法僧,

Voix chant et cris

Sa voix est rauque et ressemble beaucoup à celle d'un corvidé. Les cris sont des "rak" brefs ou des "rak rak rak rak rak" en série. La parade nuptiale est accompagnée de cris en crécelle, rauques et stridents.

Habitat

Son habitat doit tenir compte de deux paramètres : il doit comprendre à la fois : 1) des cavités indispensables à sa nidification, qu'il recherche dans les forêts alluviales et les allées de platanes ou de peupliers, 2) des zones dégagées, des espaces ouverts favorables à la chasse aux insectes, qu'il trouve dans les friches viticoles, les campagnes cultivées avec bosquets et bois clairs, les prairies pâturées et les sablières. On le trouve donc dans les plaines chaudes, ensoleillées et il évite soigneusement les régions où le climat est instable et humide comme dans le nord-ouest de l'Europe. Il évite également les plaines sans arbres, les grands plans d'eau. Hormis cela, il est présent dans presque tous les zones ouvertes jusqu'à 600 mètres d'altitude, parfois même jusqu'à 1000 m en Europe et 2000 m au Maroc.

Comportement traits de caractère

Rollier d'Europe
adulte

Le rollier d'Europe vit en solitaire ou en couples. Il défend âprement son territoire dont il chasse sans ménagement tous ses congénères. En migration, il fait preuve d'un comportement plus conciliant. Il chasse à l'affût : se perchant bien en vue, souvent en terrain découvert, il s'élance un peu à la manière d'une pie grièche pour capturer les insectes à terre ou même en plein vol. Les proies les plus modestes sont consommées sur place, les plus grosses sont rapportées au perchoir où elles sont frappées puis tuées. Chaque jour, le rollier d'Europe rejette plusieurs pelotes noirâtres d'une dimension qui varie entre 20 et 35 millimètres. Pour changer de perchoir, il vole, même sur une très courte distance. Son vol, léger, assuré, est composé de battements rapides, réguliers et de faible amplitude. Lorsqu'il est à terre, il a une allure assez maladroite.
C'est un migrateur. Dès la fin août ou au début de septembre, il prend ses quartiers d'hiver au sud du Sahara et ne revient que vers la fin avril. Le mâle effectue une parade nuptiale aérienne spectaculaire : elle consiste en toutes sortes de vrilles, de chandelles, de voltes, de piqués et de loopings en plongeant vers le sol. La parade est précédée d'une série lente de cris lors de la montée en altitude et peut être répétée à plusieurs reprises sans s'arrêter.
Le vol : Vol de choucas avec quelques glissés occasionnels. Acrobaties suivis de piqués à grande hauteur pendant la période nuptiale.

Alimentation mode et régime

C'est un macro-insectivore, c'est à dire qu'il se nourrit principalement de gros insectes soit terrestres soit aériens tels que les coléoptères et les orthoptères (criquets, sauterelles, grillons, cigales , mantes). Cependant, il se nourrit également de vers, de lézards, de micromammifères, de grenouilles et de jeunes oiseaux si les insectes viennent à manquer. Ces derniers composants ne constituent environ que 3% du régime.

Reproduction nidification

Le rollier d'Europe ne fabrique pas de nid. Il dépose sa ponte dans un ancien nid de pic, dans une cavité naturelle d'arbre (généralement pin ou chêne), à une hauteur qui varie entre 5 et 10 mètres. Il s'installe parfois dans un trou de muraille ou creuse même une galerie de 60 cm dans un talus de sable. Il n'apporte aucun matériau dans la cavité choisie.La femelle y dépose 4 à 6 oeufs dont l'incubation dure 18 ou 19 jours. L'envol des jeunes s'effectue au bout de 26 à 28 jours. La saison de nidification se déroule de mai à juillet, avec une pointe de la mi-juin à la mi-juillet.

Distribution

Europe Méridionale et Orientale, Maghreb et Proche-Orient, Asie jusqu'à l'Altaï et l'Himalaya. Il se fait de plus en plus rare en Europe. Les spécialistes reconnaissent officiellement deux sous-espèces qui varient légèrement par leur coloration : Coracias G. garrulus, vit dans le nors-ouest de l'Afrique, en Asie Mineure, en Europe et dans le sud-ouest de la Sibérie. Coracias G. semenowi réside en Irak, en Iran, au Cachemire, en Turkménie, dans le sud du Kazakhstan, à l'ouest du Sinkiang, en Chine.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Espèce en nette diminution (aire de répartition et effectifs) depuis les années 1970. Les causes de cette régression sont multiples : la disparition des habitats, la diminution de ses proies due à l'utilisation massive des insecticides, la chasse illégale et la forte concurrence du Choucas des tours (Corvus monedula) pour l'obtention des cavités de reproduction.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 07/11/2002 par Didier Collin avec la participation de Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net