Tichodrome échelette

Tichodroma muraria - Wallcreeper

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Tichodromidés

  • Genre
    :

    Tichodroma

  • Espèce
    :

    muraria

Descripteur

Linnaeus, 1766

Biométrie
  • Taille
    : 17 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 15 à 20 g
Distribution

Distribution

Description identification

Seule espèce représentante de sa famille, le tichodrome échelette ou tichodrome des murailles (lat. : tichos : murs) est un petit oiseau montagnard aux larges ailes arrondies avec de grandes taches rouge-carmin et de gros points blancs. Dessus gris. Menton, gorge et poitrine noirs en été et blanchâtres en hiver. Long bec fin et légèrement courbe. Queue gris-noir tachetée de blanc.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Tichodroma muraria muraria (s and e Europe to the Caucasus and w Iran)
  • Tichodroma muraria nepalensis (Kazakhstan, Turkmenistan and e Iran to e China)

Noms étrangers

  • Wallcreeper,
  • Treparriscos,
  • Trepa-fragas,
  • Mauerläufer,
  • Hajnalmadár,
  • Стенолаз,
  • 红翅旋壁雀,
  • Rotskruiper,
  • Picchio muraiolo,
  • Murkrypare,
  • Murkryper,
  • pomurnik,
  • murárik červenokrídly,
  • zedníček skalní,
  • Murløber,
  • kalliokiipijä,
  • ,
  • カベバシリ,

Voix chant et cris

Tichodrome échelette
adulte internuptial

Sifflement clair et montant tuî-tih ou trui-tih. Chant sonore et mélodieux.

Habitat

Le tichodrome est un habitant des gorges, des falaises et des parois escarpées en montagne entre 400 et 2500 m d'altitude. En hiver, il peut être observé à des altitudes plus faibles sur de vieux édifices ou des rochers dans les plaines.

Comportement traits de caractère

Posé, l'oiseau devient quasi invisible et sa couleur de pierre lui permet de se fondre avec l'environnement. Il arpente les falaises à la façon d'un grimpereau en entrouvrant les ailes par saccades.
C'est un oiseau assez peu farouche qui supporte bien la présence de l'homme.
Le vol : Vol onduleux et assez capricieux à la manière des papillons.

Alimentation mode et régime

Son long bec lui permet d'extraire des crevasses toutes sortes d'insectes, araignées et autres invertébrés.

Reproduction nidification

Le tichodrome échelette niche essentiellement dans les reliefs alpins et pyrénéens, ainsi qu'en petit nombre dans le Jura et le Massif-Central.
C'est le mâle qui se charge de trouver l'emplacement du nid dans une crevasse ombragée et humide d'une paroi rocheuse. Une fois le travail accompli, il indique l'endroit à la femelle en se livrant à des acrobaties à l'entrée. Cette dernière se chargera seule, en l'espace de cinq jours, de la construction du nid à l'aide d'herbes sèches, radicelles, mousse et lichen. Le fond du nid sera garni de laine de mouton, poils (souvent de chamois), crins et plumes.
La ponte aura lieu en mai, juin, suivi d'une couvaison d'environ 20 jours de 3 à 4 oeufs blancs parfois à points brun-rouge. Les jeunes seront nourris par les deux parents pendant 3 à 4 semaines.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 07/11/2002 par Didier Collin © 1996-2017 Oiseaux.net