Torcol fourmilier

Jynx torquilla - Eurasian Wryneck

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Picidés

  • Genre
    :

    Jynx

  • Espèce
    :

    torquilla

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 17 cm
  • Envergure
    : 25 à 27 cm.
  • Poids
    : 30 à 45 g
Longévité

10 ans

Distribution

Distribution

Description de la famille

Les picidés sont des oiseaux de la taille d'un moineau à celle d'une corneille. Ils sont adaptés morphologiquement à la vie arboricole. Leurs pattes solides sont pourvues de quatre longs doigts (rarement trois) terminés de griffes puissantes, deux tournés vers l'avant et deux vers l'arrière, ... lire la suite

Description identification

Le torcol doit son nom à la curieuse façon qu'il a de tordre le cou et tourner la tête dans tous les sens. Bien qu'appartenant à la famille des pics, son apparence est plus proche de celle des passereaux. Il est plus petit que la grive avec un port plus vertical.

Indications subspécifiques 6 Sous-espèces

  • Jynx torquilla torquilla (w Europe to Bulgaria and the Caucasus area)
  • Jynx torquilla sarudnyi (w Siberia)
  • Jynx torquilla chinensis (e Siberia and ne and c China)
  • Jynx torquilla himalayana (n Pakistan and nw Himalayas)
  • Jynx torquilla tschusii (s Europe)
  • Jynx torquilla mauretanica (nw Africa)

Noms étrangers

  • Eurasian Wryneck,
  • Torcecuello Euroasiático,
  • Torcicolo,
  • Wendehals,
  • Nyaktekercs,
  • Draaihals,
  • Torcicollo eurasiatico,
  • Göktyta,
  • Vendehals,
  • krutohlav hnedý,
  • krutihlav obecný,
  • Vendehals,
  • käenpiika,
  • colltort comú,
  • Gauktíta,
  • krętogłów (zwyczajny),
  • tītiņš,
  • vijeglavka,
  • Вертишейка,
  • アリスイ,
  • 蚁鴷,
  • นกคอพัน,
  • 地啄木〔蟻鴷〕,

Voix chant et cris

Chez le torcol fourmilier, les deux sexes chantent. Le mâle avec force et obstination, sur un ton plus aigu et plus rapidement que la femelle qui, elle, chante sur un ton plus bas, plus lentement, et traîne un peu sur les syllabes.

Habitat

La plupart des torcols quittent l'Europe à l'automne, mais quelques individus hivernent régulièrement en région méditerranéenne, même en France.

Comportement traits de caractère

Le torcol fourmilier se nourrit surtout de fourmis. Son bec cache une langue rosâtre longue de plusieurs centimètres, qui reste enroulée quand il ne se nourrit pas. Cette langue est collante. Il l'enfonce dans le sol sableux et récupère ainsi des fourmis, son mets préféré. Il peut aussi déloger des insectes en sondant les crevasses de l'écorce, ou les fissures entre les pierres des murs et des édifices.
La parade nuptiale consiste en des mimiques effectuées par les deux partenaires, mais surtout par le mâle. Les oiseaux se contorsionnent, ondulent et étirent leur cou en tournant comiquement la tête, d'où leur nom.
Si le torcol fourmilier est menacé ou dérangé, il se contorsionne et son cou s'étire et se tord à l'extrême, crête hérissée, donnant à l'oiseau un air étonné. De plus, il associe à ces postures des sifflements semblables à ceux des serpents, décourageant d'éventuels prédateurs.
Le vol : Le torcol fourmilier a un vol peu élevé, lent et onduleux, se déplaçant en courts trajets d'un arbre à l'autre en dehors des migrations.

Alimentation mode et régime

Le torcol fourmilier se nourrit parfois au sol en sautillant la queue relevée.

Reproduction nidification

Une fois le nid choisi, la femelle dépose 7 à 9 oeufs blancs et mats. L'incubation dure environ 13 jours, assurée par la femelle. Les jeunes quittent le nid et s'envolent au bout de trois semaines. Une seconde couvée est rapidement mise en route, rarement une troisième.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le torcol fourmilier est souvent décimé pendant l'hivernage en Afrique.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 01/07/2003 par Philippe Blanchard avec la participation de Peter Camus et Georges Olioso © 1996-2017 Oiseaux.net