Fauvette de Ménétries

Sylvia mystacea - Menetries's Warbler

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Sylviidés

  • Genre
    :

    Sylvia

  • Espèce
    :

    mystacea

Descripteur

Ménétries, 1832

Biométrie
  • Taille
    : 13 cm
  • Envergure
    : 15 à 19 cm.
  • Poids
    : 10 à 11 g
Distribution

Distribution

Description identification

Cette fauvette à l'allure frêle et menue a une taille et une silhouette semblable à celles de la Fauvette mélanocéphale. Contrairement aux femelles qui ont une apparence assez uniforme, les mâles ont des motifs bien marqués et une allure saisissante. Le mâle adulte présente un capuchon gris sombre ou tacheté de noir. Les couvertures auriculaires et la partie supérieure des joues sont également gris sombre. L'iris est orange rougeâtre, entouré par un anneau oculaire blanchâtre ou orange clair. Les parties supérieures gris cendre foncé contrastent avec la queue noire dont les rectrices extérieures sont blanches. Le menton est blanc, virant au chamois-saumon foncé sur la gorge et le haut de la poitrine ( moins visible en plumage usé). Le bas des joues est recouvert par une large sous-moustache blanche. Le reste des parties inférieures est blanchâtre avec des infiltrations de chamois-saumon clair au niveau des flancs.
Les femelles sont comparativement plus unies et plus claires. Elles ont des parties supérieures brun sableux et un front plus terne. Leur dessous est ocre, hormis la gorge blanche et une nuance chamoisée sur la poitrine et sur les flancs. La queue est moins noire que chez le mâle mais contraste plus avec les parties inférieures pâles. L'iris est brunâtre avec un anneau orbital jaunâtre. Les ailes sont courtes et finissent de façon un peu abrupte, la queue est longue et plutôt arrondie. Le bec a une corpulence moyenne et la mandibule inférieure est jaune-paille clair. Les pattes sont jaunâtres ou brun rosâtre.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Sylvia mystacea mystacea (e Turkey to sw Russia and n Iran)
  • Sylvia mystacea rubescens (se Turkey to e Jordan, Iraq and sw Iran)
  • Sylvia mystacea turcmenica (ne Iran to s Kazakhstan and w Pakistan)

Noms étrangers

  • Menetries's Warbler,
  • Curruca de Menetries,
  • Toutinegra-rosada,
  • Tamariskengrasmücke,
  • tamariszkuszposzáta,
  • Ménétriés’ Zwartkop,
  • Silvia di Menetries,
  • Östlig sammetshätta,
  • Steppesanger,
  • penica tamarišková,
  • pěnice černolící,
  • Rosasanger,
  • kaspiankerttu,
  • tallarol de Ménétries,
  • Morgunsöngvari,
  • pokrzewka kaspijska,
  • melnsejas ķauķis,
  • kaspijska penica,
  • Белоусая славка,
  • メネトリームシクイ,
  • 门氏林莺,
  • 神秘林鶯,

Voix chant et cris

Le chant de la fauvette de Ménétries est un gazouillement composé de notes rauques et mélodieuses émises sur le ton d'un bavardage tranquille. Il ressemble en qualité à celui de la Fauvette babillarde, mais il possède un tempo plus rapide et une durée plus courte. Le cri de reconnaissance est un "tzerrr" ou "tzerr-r-r" rauque, cliquetant et légèrement bourdonnant, semblable à celui de la Fauvette mélanocéphale, bien que plus doux et moins rapide. On peut également entendre un "chip-chip-chip" ou un "chik-chik-chik" bavard, délivré calmement avec un petite pause entre chaque note.

Habitat

Les fauvettes de Ménétries fréquentent les broussailles hautes et les fourrés le long des cours d'eau, les ravins encaissés, les bouquets de tamaris et de saxaouls, les arbres clairsemés et les forêts ouvertes sur les versants des montagnes et des régions rocheuses jusqu'à 1350 mètres. On les trouve également dans les plantations, les vergers et les jardins. En hiver, elles apprécient particulièrement les zones arides ou semi-arides pourvues de broussailles d'épineux et d'acacias, de petits buissons, de même que les terres agricoles et les grands jardins. Les fauvettes des Ménétries sont endémiques de l'Asie Centrale et du Moyen-Orient. Trois sous-espèces sont répertoriées officiellement. La race nominale mystacea vit dans les vallées transcaucasiennes, le nord-est de la Turquie, le nord de l'Iran et le sud du Turkmenistan. Son aire s'étend vers le nord en suivant le rivage occidental de la mer Caspienne jusqu'au cours inférieur de la Volga. La race rubescens occupe le sud-est de la Turquie, la Syrie. Son territoire se poursuit jusqu'à Ispahan dans le sud-ouest de l'Iran en passant par l'Irak. La race turmenica est la plus nordique. On la trouve au Turkmenistan et dans l'est de l'Iran, dans le nord et l'est de l'Afghanistan et dans l'ouest du Tadjikhistan, au nord de la mer d'Aral et de la vallée du Syr-Daria.

Comportement traits de caractère

Les fauvettes de Ménétries vivent la plupart du temps en solitaire ou en couples. Pendant les mois d'hiver, on les trouve souvent seules, même si parfois, on peut les observer en petites bandes au cours de la migration. Ce sont des oiseaux plutôt timides, toujours actifs et cherchant à se dissimuler. Elles préfèrent rester sous le couvert dense, spécialement pendant la période de nidification. Le reste de l'année, elles sont plus confiantes et plus conviviales. Elles recherchent souvent leur nourriture à terre où elles sont toujours en mouvement et émettent des cris fréquents. Les mâles sont plus aisés à observer : ils chantent à partir de perchoirs bien exposés situés sur un buisson ou sur la cime d'un arbuste. Ils entreprennent souvent des vols de parade au cours desquels ils montent dans le ciel jusqu'à 3 ou 4 mètres à l'aide de petits battements tremblotants. Ils décrivent de larges arcs de cercle puis ils redescendent et regagnent le buisson duquel ils sont partis. Les fauvettes de Ménétries ont une allure sautillante et donnent l'impression d'être infatigables car elles ne restent jamais à la même place. Elles ont l'habitude d'agiter constamment la queue, d'un côté à l'autre et de haut en bas et aussi de la déployer en éventail. Les fauvettes de Ménétries adoptent surtout une posture horizontale mais les mâles se tiennent plus droit quand ils chantent ou quand ils sont alertés. Le vol, faible et hazardeux, pratiqué à basse altitude, rappelle celui de la Fauvette mélanocéphale.

Alimentation mode et régime

Les fauvettes de Ménétries se nourrissent principalement d'invertébrés, mais elles consomment volontiers des fruits en automne et des graines en hiver. Elles capturent les insectes dans les branches, sur les tiges et dans les feuillages, frôlant légèrement le dessus des buissons puis descendant rapidement vers le bas avec de nombreux mouvements de la queue.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule d'avril à juin en Irak, de mai à juin au Turkmenistan et d'avril à mai au Tadjikhistan. Le nid est situé dans des broussailles basses ou de la végétation herbeuse, du niveau du sol jusqu' 1 mètre. C'est une coupe profonde, souvent avec des murs extérieurs assez étroits. Il est construit avec des brindilles, des tiges végétales, des feuilles, des fines racines, du duvet et des toiles d'araignées. Il est garni avec de fins matériaux végétaux, des racines, des petites plumes et du crin. La ponte comprend 4 ou 5 oeufs, de couleur blanche ou légèrement nuancés de vert, avec une profusion de taches, de mouchetures et de points bruns, brun-olive et gris sur toute la surface de la coquille. L'incubation dure 11 à 13 jours. Les deux parents y participent mais la femelle y prend une plus grande part.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 22/04/2008 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net